Une dynamique logistique en marche au Maroc


D'ici mi-juillet, la conférence nationale sur la logistique suivie d'une feuille de route s'inspire ouvertement de l'Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni voire de la Chine. Plus au sud, la démarche conduite par le Maroc est tout aussi riche d'enseignements. Lors du SITL Paris 2015, l'Agence marocaine de développement de la logistique a présenté l'avancement de cette stratégie initiée, au début des années 2000, par le roi Mohammed VI.


Younes Tazi, directeur général de l'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) © Érick Demangeon
Younes Tazi, directeur général de l'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) © Érick Demangeon
"Aux portes du marché européen et gateway de l'Afrique occidentale", le royaume chérifien bénéficie d'une localisation géographique prémium.... à condition de la valoriser, souligne Younes Tazi, directeur général de l'AMDL. Ce qui est entrepris avec succès depuis une quinzaine d'années comme le prouve plusieurs indicateurs mondiaux. Selon l'index maritimo-portuaire LSCI* de la Cnuced qui évalue la connectivité maritime des États, le Maroc se classe désormais au 16e rang, soit en première position en Afrique, et à quelques longueurs de la France (12e). Connecté à 161 ports et à 63 pays à travers les cinq continents, Tanger-Med contribue à ce classement avec un trafic 2014 de 41,7 millions de tonnes (+ 17 %) et près de 3,1 M EVP (+ 20 %). L'indice "Performance logistique" de la Banque mondiale confirme aussi la montée en puissance logistique du Maroc. Entre 2017 et 2014, ses indicateurs en matière d'infrastructures, compétences locales et services (ponctualité, coût du transport et traçabilité des flux) enregistrent des progressions jusqu'à 50 % !

Densité logistique

Cette fenêtre sur le monde s'accompagne d'aménagements intérieurs illustrés par un réseau autoroutier de plus de 1.500 km et la création d'un maillage territorial d'entrepôts. Un des axes de la stratégie marocaine, la création de 3.300 hectares de surfaces logistiques est ainsi prévue d'ici 2030. À Tanger, la zone de Medhub développée par TMSA, l'autorité portuaire de Tanger-Med, ou à Casablanca avec les parcs de Zenata, réalisés par la Société nationale du transport et de la logistique (SNTL), et de Mita par l'Office national des chemins de fer (ONCF) sont les premières réalisations de ce programme. "Avec la présence d'opérateurs privés, l'offre d'entrepôts de classe A et B au Grand Casablanca a été multipliée par 3,5 entre 2009 et 2014. Elle s'élève aujourd'hui à plus de 700.000 m2", précise Younes Tazi.

"Au 16e rang de l'index LSCI qui évalue la connectivité maritime des États"


Davantage au service de l'économie chérifienne, le port de Casablanca sera à terme relié par route à la zone de Zenata distante de 20 km au prix d'un investissement en cours de 130 millions d'euros. Sur les 3.300 hectares programmés d'ici 2030, "plus d'un millier sont déjà mobilisés pour les zones logistiques de Casablanca, et près de 1.700 hectares sont identifiés dans d'autres régions à Tanger, Agadir, Fès, Marrakech, Rabat, Kenitra et Dakhla". Au total, près de 50 parcs logistiques sont envisagés correspondant à 7 milliards d'euros d'investissement hors foncier !

Approche transversale

De nature à inspirer la future feuille de route française, la stratégique logistique marocaine investit tous les pans économiques du pays à travers des plans sectoriels. En sus des échanges import/export et de la distribution domestique qui intègre une réflexion en logistique urbaine à Casablanca, Rabat, Tanger, Kenitra et Agadir, les produits agricoles, les hydrocarbures et les matériaux de construction sont concernés. Ces plans visent "à faciliter et à optimiser les flux logistiques ainsi que le passage des frontières". Cette approche transversale tient compte aussi des besoins en formations et en compétences. Exprimée en capacité d'effectifs, "l'offre de formation en logistique a été multipliée par 2,6 entre 2009 et 2014".

Opportunités

Pilotée par l'AMDL et suivie par l'Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL), cette stratégie propose aujourd'hui des opportunités qui sont autant de défis pour le pays. Elles concernent la consolidation d'un hub en fret aérien, la structuration de l'offre en équipements de manutention, stockage, packaging et systèmes d'information, et le développement de la logistique sous température dirigée et e-commerce. Au-delà, l'un de ses talons d'Achille renvoie aux faibles échanges avec les pays limitrophes, l'Algérie en particulier, et les risques en termes de sécurité/sûreté sur les corridors terrestres desservant l'Afrique occidentale. Sauf à étendre un réseau de feedering maritime...

* Liner Shipping Connectivity Index and Container Port Throughput

Érick Demangeon

Mardi 7 Avril 2015



Lu 1709 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 Classements des ports mondiaux

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 L'intra-Méditerranée, un grand marché


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy