Une grève sur un ancien site de Bombardier


Des salariés du site ex-Bombardier de Crespin se sont mis en grève. Ils ont bloqué les entrées et sorties de camions, réclamant notamment un "accord de méthode" offrant des "garanties" sur le maintien des acquis sociaux, après le rachat de l'entreprise par Alstom.


© Bombardier
© Bombardier
Le constructeur ferroviaire français Alstom a bouclé le rachat de son concurrent Bombardier fin janvier, acquérant ainsi l'usine de Crespin (Nord), la plus grosse usine ferroviaire du pays qui compte environ 2.000 employés. "Concernant le transfert des salariés de Bombardier vers Alstom, (...) nous sommes totalement dans le flou" : "nous n'avons aucune garantie" sur le maintien des acquis sociaux et des emplois, ni "aucun calendrier" précis, a regretté Karim Khatabi, porte-parole de l'intersyndicale Sud-CGT-CFDT, qui a appelé à la grève le 10 février. Seule la CFE-CGC n'a pas appelé à la grève.
 
Futures conditions de travail
 
Selon Karim Khatabi, "Très inquiets", quelque 400 salariés se sont rassemblés sur le site, pour réclamer "la négociation d'un accord de méthode" sur ce transfert et les futures conditions de travail. Ils ont ensuite "bloqué les entrées et sorties des camions" et donc, l'approvisionnement de l'usine, entendant poursuivre le mouvement "une grande partie de la journée", puis "au moins une fois par semaine, dans la durée", a-t-il dit.
Les salariés s'interrogent "sur la pérennité du site de Crespin", alors qu'Alstom a récemment retiré l'offre faite l'an dernier par Bombardier et l'espagnol CAF, concernant la fabrication de 146 nouvelles rames de RER B pour la SNCF et la RATP.
Ils exigent par ailleurs "la réouverture d'un accord d'intéressement digne de leurs efforts", après avoir perdu plusieurs centaines d'euros cette année, et des "informations fiables et documentées" sur les comptes de l'usine, estimant avoir été "la vache à lait d'un groupe à l'agonie".
 
Des réponses claires
 
"La direction nous dit qu'on ne gagne pas d'argent" mais des experts sollicités par les syndicats "estiment que c'est faux", et "nous voulons des réponses claires", a poursuivi Karim Khatabi, craignant que la direction "n'utilise la situation financière comme un alibi", pour revoir les avantages sociaux à la baisse. "Moins de 10 % des employés" du site se sont mis en grève selon la direction, qui souligne avoir "proposé un budget global d’augmentation des salaires de 1 %, compte tenu notamment de la situation économique et financière de la société et face à notre objectif primordial d’améliorer notre rentabilité".

La direction met par ailleurs en avant l'évolution des effectifs de l'usine, passés de 1.480 salariés en juillet 2020 à 1.758 salariés mi-mars, grâce notamment à l'embauche en CDI de 200 intérimaires en septembre 2020 et de 133 cadres et agents de maîtrise. "D’autres contrats d’intérimaires pourraient être transformés en contrats à durée indéterminée dans le courant de l’année 2021, en fonction de la charge de travail", envisage-t-elle.

AFP

Jeudi 11 Mars 2021



Lu 909 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal