Une longue crise du Golfe affecterait les prix des hydrocarbures


La crise du Golfe ne devrait pas avoir d'impact à court terme sur les prix des hydrocarbures, mais les cours pourraient grimper si elle se prolonge et perturbe les livraisons de GNL du Qatar, estiment des analystes.


La voie iranienne pourrait entraîner des coûts plus élevés pour le gaz qatarien © Qatar Gas
La voie iranienne pourrait entraîner des coûts plus élevés pour le gaz qatarien © Qatar Gas
Après avoir légèrement augmenté quand l'Arabie saoudite et ses alliés ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec Doha, les prix du pétrole ont reculé pour s'établir aux alentours de 48 dollars le baril.
Le Qatar pompe 600.000 barils par jour et représente seulement entre 2 et 3 % des fournitures mondiales. Son impact est marginal sur les cours du brut sur un marché engorgé. Le petit émirat est cependant le premier exportateur mondial de GNL, représentant un tiers des fournitures, principalement à l'Asie et à l'Europe.
"Il y a une surabondance actuellement sur les marchés pétroliers et il est donc peu probable que la crise du Golfe conduise à un pic des prix du pétrole à court ou moyen terme", dit M.R. Raghu, vice-président du Kuwait Financial Center (Markaz).
L'analyste Jean-François Seznec, associé notamment à l'Atlantic Council's Global Energy Center aux États-Unis, pense qu'il pourrait y avoir un impact indirect limité sur les prix. Oxford Economics estime que les exportations de pétrole et de gaz du Qatar ne devraient pas être affectées de manière significative, alors que l'émirat peut contourner les pays qui lui sont hostiles. Mais la voie iranienne pourrait entraîner des coûts plus élevés, notamment en matière d'assurances, qui devront être "payés par le Qatar", avertit Jean-François Seznec.
La majorité des quelque 80 millions de tonnes de GNL qatari est exportée par la mer, principalement vers le Japon, la Corée du Sud et l'Inde, en plus de plusieurs pays européens. Un tiers des importations britanniques de gaz vient du Qatar. Parmi les autres acheteurs européens de GNL figurent l'Espagne et la Pologne. Les restrictions aériennes, terrestres ou maritimes imposées par l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte n'ont pas affecté jusqu'ici les voies maritimes pour les navires transportant le GNL qatari à travers le détroit d'Ormuz.

L'Europe affectée ?

Toute perturbation pourrait susciter la colère de l'Union européenne qui "pourrait se sentir menacée par la perspective de devoir dépendre d'importations de gaz russe", a écrit le Kuwait Financial Center.
Le Qatar envoie également plus de 2 milliards de pieds cubes à travers un gazoduc vers les Émirats arabes unis. Une petite partie va aussi au sultanat d'Oman. Une éventuelle escalade militaire dans le Golfe et une quelconque perturbation des fournitures de gaz qatari feraient aussitôt grimper les prix des hydrocarbures. "Si le conflit dégénérait en confrontation militaire, il faudrait s'attendre à un bond très important des cours – environ 150 dollars pour le baril de pétrole –", ainsi que des prix du gaz, estime Jean-François Seznec. Cette tendance serait accompagnée d'une augmentation significative des primes d'assurance. Ce scénario catastrophe inclurait des perturbations des fournitures de la plupart des pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut.

AFP

Vendredi 16 Juin 2017



Lu 325 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy