VNF Nord-Est : préparer l’avenir de la navigation sur la Moselle


La nouvelle directrice Nord-Est du gestionnaire du réseau fluvial va s’attacher à appliquer le contrat d’objectif et de performances et à préparer la nouvelle concession pour le trafic grand gabarit.


Le port de Nancy-Frouard © EVstudio
Le port de Nancy-Frouard © EVstudio
La direction territoriale Nord-Est de VNF basée à Nancy (Meurthe-et-Moselle) change de tête et se décline au féminin : Sophie-Charlotte Valentin, ingénieure agronome de 40 ans, a succédé à Pascal Gautier au cours du second semestre 2021. Elle a pris ses fonctions à un moment-charnière pour la navigation à grand gabarit le long de la Moselle. Conséquence des divisions politiques en Lorraine, la concession prévue sur trente ans à compter du 1er juillet dernier s’est "scindée" en deux périodes : deux ans et demi d’exploitation accordées par le Syndicat mixte ouvert (SMO), dont fait partie VNF, à CFNR Transport (groupe Rhenus) puis, à leur échéance de fin 2023, une nouvelle désignation pour vingt-sept ans.

"Nous sommes déjà dans la construction de cet « après ». Nous souhaitons créer les conditions pour la meilleure mise en concurrence possible, en accord avec les collectivités locales : il est hors question pour nous d’évoluer dans le registre de l’unilatéral", explique Sophie-Charlotte Valentin.
Cette phase préparatoire comprend une étude prospective pour répondre à l’ambition de "donner une envergure européenne" aux ports de la Moselle.

Les neuf sites concernés par la concession ont enregistré une moyenne annuelle de trafic de 4,8 millions de tonnes sur les dix dernières années hors Covid-19, alors le potentiel est évalué à plus de 10 millions de tonnes, voire 20 millions.

Intermodalité

Selon la nouvelle directrice territoriale, "c’est bien le projet d’ensemble qui déterminera tout le reste, et pas l’inverse". Ainsi, la forme de la concession, notamment le choix ou non d’opérer selon une Semop (société d’économie mixte à opération unique), n’est pas arrêté.

Sophie-Charlotte Valentin © VNF Nord-Est
Sophie-Charlotte Valentin © VNF Nord-Est
Par ailleurs, VNF Nord-Est entend stimuler l’intermodalité par la signature prochaine d’une convention avec SNCF Réseau, en déclinaison de l’accord national et dans la foulée du partenariat déjà instauré l’an dernier par la direction territoriale voisine de Strasbourg avec le gestionnaire du réseau ferroviaire. Les secteurs de Thionville, de Givet (Ardennes) et de Nancy-Frouard constituent des terrains prioritaires d’action qui ont été identifiés.

Ecluses en téléconduite

La "feuille de route" de Sophie-Charlotte Valentin se déroule principalement à partir du contrat d’objectifs et de performance État-VNF pour la décennie, qui se monte à 141 millions d’euros, auxquels s’ajoutent une partie des 43 millions du plan de relance répartis à l’échelle du Grand Est.

Un poste principal consiste en le basculement en régime de téléconduite des 25 écluses du grand gabarit, le long de la Moselle ainsi qu'à Givet. Il va s’opérer de façon progressive sur huit à dix ans. Il implique un important volet social, avec la reconversion induite d’une partie des 730 agents de la direction. "Il offre aussi des opportunités de recrutement, sur des profils spécialisés de maintenanciers, électromécaniciens, métalliers…", souligne la directrice territoriale.

L’accompagnement des territoires, quant à lui, portera notamment sur les projets touristiques, et sur ceux de de logistique fluviale des derniers kilomètres. Sophie-Charlotte Valentin voit dans ce dernier sujet "des potentialités réelles, favorisées par les nouveaux enjeux d’économie circulaire", qu’elle compte "travailler dans toutes leurs dimensions, sur le grand gabarit et le petit".

Mathieu Noyer

Vendredi 21 Janvier 2022



Lu 1849 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal