Vosges : mobilisation de ligne pour chargeur ferroviaire


Les collectivités des Vosges et la verrerie O-I ont mis la main à la poche pour moderniser une portion de ligne ferroviaire empruntée par l'entreprise, ce qui contribue à la pérenniser.


La verrerie O-I Manufacturing compte près de 300 salariés © O-I Manufacturing
La verrerie O-I Manufacturing compte près de 300 salariés © O-I Manufacturing
Une mobilisation collective en faveur du fret ferroviaire sécurise l'emploi dans l'Ouest des Vosges. L'entreprise concernée et les pouvoirs publics ont conjugué leurs apports de fonds pour moderniser la portion de ligne d'une vingtaine de kilomètres entre Gironcourt-sur-Vraine et Neufchâteau, au profit du chargeur qui l'utilise : la verrerie O-I Manufacturing, qui compte près de 300 salariés et représente autant d'emplois locaux.
La vétusté des voies remettait en cause la compétitivité, voire la pérennité du site de fabrication de canettes. Elle contraignait les trains à circuler à vitesse très ralentie, loin des 40 km/h autorisés, et elle avait amené jusqu'à envisager sérieusement la fermeture de ligne. Le budget de 5,2 millions d'euros nécessaire à la modernisation a été réuni par la participation conjointe de l'État (via l'agence de financement Afitf), SNCF Réseau, le conseil régional du Grand Est, le département des Vosges, la communauté de communes de l'Ouest vosgien, la commune de Gironcourt-sur-Vraine et l'entreprise elle-même pour 1,5 million d'euros, qui est localisée dans ce village.

Contrat d'entretien

La rénovation s'achève en ce mois de novembre. Elle est assortie d'un contrat d'entretien régulier de dix ans qui doit prémunir contre une dégradation de l'infrastructure. La cadence d'environ 300 trains par an qu'elle permettra, jusqu'à la brasserie Kronenbourg d'Obernai (Bas-Rhin), évitera la circulation de 1.200 camions.
La liaison rejoint la ligne entre Toul et Culmont-Chalindrey. Cette voie mixte voyageurs/fret fait l'objet en parallèle d'un vaste renouvellement sur 84 km par la technique de la suite rapide, pour 154 millions d'euros, jusqu'à la fin de l'année. Ce plus gros chantier ferré du Grand Est en 2017 applique 145.000 tonnes de ballast.

Mathieu Noyer

Jeudi 9 Novembre 2017



Lu 2329 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 10:51 La France se positionne sur la Route de la Soie

Lundi 11 Décembre 2017 - 14:23 Vers l'avènement du wagon "intelligent"


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse