Zeebruges : compte à rebours avant le Brexit


Sur le port de Zeebruges, les cadences s'accélèrent pour charger les navires avant les tracasseries administratives liées au Brexit, et la crainte d'abîmer un lien historique avec l'Angleterre est réelle.


© Port of Zeebrugge
© Port of Zeebrugge
Avec ou sans accord commercial, le Royaume-Uni redeviendra le 1er janvier pour l'UE un pays tiers, avec lequel les échanges seront soumis à des formalités administratives. Le "no deal" signifierait en outre le retour des droits de douane à la frontière. Cette situation, le logisticien ECS-2XL, qui stocke des grandes marques européennes destinées aux supermarchés britanniques, assure y préparer depuis "au moins 18 mois" ses clients (principalement de l'agroalimentaire), exigeant d'eux un maximum de détails sur la valeur des expéditions en prévision de l'application de nouvelles taxes. "On leur court après. Il a fallu vraiment insister sur l'importance d'être en règle (...) La semaine dernière, on nous disait "il va y avoir un deal, vous n'avez pas besoin de tout ça", là ça change un peu", confie Charlotte Danneels, une dirigeante la société belge.

Avec l'aide d'anciens douaniers

Pour son activité, entre route et rail, au plus près des navires à charger, ECS-2XL a fait bâtir un entrepôt. Des chariots sans chauffeur se suivent, se croisent, passent d'une allée à l'autre, à un rythme effréné, pour prélever en hauteur les palettes d'eau en bouteilles, de lait ou de vin s'apprêtant à rejoindre les dépôts Tesco, Asda ou Sainsbury's de l'autre côté de la Manche. Au total entre 250 et 300 "clients", comme les groupes Red Bull ou Danone pour les plus connus, utilisent cette plateforme relais d'une capacité de 70.000 palettes pour approvisionner chaque jour sept enseignes britanniques de la grande distribution.

Et cette année, l'approche des fêtes, généralement synonyme de surchauffe, prend un tour encore plus particulier avec le Brexit. "C'est une très grosse période", poursuit Charlotte Danneels, relevant aussi qu'avec la pandémie de coronavirus "les gens consomment davantage chez eux, à la maison", ce qui augmente la demande des supermarchés. Pour se préparer aux nouvelles formalités à venir, la firme belge dit avoir consulté d'anciens douaniers, qui l'ont guidée notamment dans l'utilisation de logiciels spécialisés. Quant au niveau de préparation côté britannique, il suscite des doutes. Charlotte Danneels déplore "le manque de réactivité" dans les grandes enseignes desservies par ECS-2XL pour désigner une personne ou un service qui serait l'interlocuteur sur les changements liés au Brexit.
Pour la direction du port de Zeebruges, qui réalise près de 40 % de son trafic avec le Royaume-Uni (17 de ses 46 millions de tonnes de fret en 2019), les craintes portent sur les capacités de l'administration britannique à absorber la nouvelle charge de travail dès janvier.


 

Matthieu Demeestere

Mercredi 16 Décembre 2020



Lu 682 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal