Zim a plutôt bien tiré son épingle du jeu maritime 2019


L'armateur Zim Israël estime être parvenu à tirer les marrons du feu en 2019. Dans une année difficile marquée par le conflit commercial opposant la Chine et les États-Unis et pendant laquelle il fallait préparer la réglementation OMI 2020, la compagnie a pu malgré tout voir son Ebidta progresser et ses pertes se réduire.


En 2019, Zim a renforcé son accord de partenariat avec l'alliance "2M" © Zim
En 2019, Zim a renforcé son accord de partenariat avec l'alliance "2M" © Zim
Pour la compagnie israélienne Zim Israël Navigation, l'année 2019 s'est montrée plus favorable que 2018. Son Ebitda s'est largement amélioré puisqu'il est passé en un an de 150,7 à 385,9 M USD. Son chiffre d'affaires, le plus haut depuis cinq ans, a progressé en un an de 1,6 %. Il s'est établi à 3,299 md USD contre 3,247 md en 2018. Ses pertes nettes se sont considérablement réduites car elles se sont chiffrées à 13 M USD alors qu'elles s'étaient élevées à 119,9 M USD en 2018.

2,8 millions d'EVP transportés

Au plan opérationnel, l'armateur israélien a transporté 2,8 millions d'EVP en 2019, soit 3,2 % de moins qu'en 2018. En revanche, le taux de fret moyen s'est élevé à 1.009 dollars l'an dernier contre 973 dollars l'année précédente, soit en hausse de 3,7 %.
"Le transport maritime conteneurisé, un secteur volatil et dynamique, a été profondément traversé ces dernières années par une grande instabilité des taux de fret mais aussi du prix des soutes", analyse la direction de la compagnie. Elle estime en outre que "le marché mondial s'est montré instable en raison notamment des restrictions rencontrées sur le marché américain et de la propagation du coronavirus".

"La compagnie est parvenue à accélérer son désendettement"


Pour Eli Glickman, le PDG de l'armateur, "l'année 2019 a constitué une année de défis pour le secteur du transport maritime conteneurisé puisqu'elle a été marquée non seulement par la montée en puissance de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis mais aussi parce qu'il a fallu se préparer à la nouvelle réglementation de l'OMI 2020". Il estime que c'est dans ces conditions de marché difficiles que la compagnie est malgré tout parvenue "à accélérer son désendettement". Il souligne en outre sa fiabilité en matière de transit-time et se dit convaincu que des valeurs comme celles-ci lui permettront de "surmonter la crise du cononavirus".
Pour l'armateur, 2019 a été marqué par le renforcement de l'accord signé un an auparavant avec les deux membres de l'alliance "2 M". Zim a bénéficié l'an dernier d'un élargissement de son partenariat avec Maersk Line et MSC pour de nombreuses autres lignes reliant l'Asie et la côte Est des États-Unis.

Les documents électroniques adaptés au confinement

Tandis que la crise du coronavirus bat son plein et que l'échange de documents papier n'est plus conforme aux normes imposées par le confinement, Zim Israël fait part de son expérience en matière de documents électroniques. Nir Avni, directeur de la compagnie, explique : "Pendant la crise actuelle du Covid-2019, la capacité de transmettre numériquement des documents originaux (tels que les connaissements, NDLR) entre les parties, en remplacement des activités physiques traditionnelles revêt la plus haute importance (…) Suite à notre coopération fructueuse avec la plateforme Wave depuis 2018, nous avons finalisé l'intégration de leur système avec celui de Zim. Nous avons effectivement pu réduire le temps de transfert des documents de quelques jours à quelques minutes".

Vincent Calabrèse

Jeudi 26 Mars 2020



Lu 777 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Août 2020 - 11:59 Liban : Tripoli remplace Beyrouth


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy