APG, candidat à la reprise de Petit-Couronne


Alafandi Petroleum Group (APG), candidat à la reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, dit vouloir injecter des milliards d'euros sur ce site en difficulté, mais d'énormes interrogations entourent cette entreprise.


© APG
© APG
Alafandi Petroleum Group se présente comme une entreprise majeure du secteur pétrolier et gazier basée à Hong Kong et affichant des objectifs très ambitieux. Elle affirme disposer de réserves prouvées d'hydrocarbures représentant 272 millions de barils équivalent pétrole, et de raffineries situées sur plusieurs continents. APG dit vouloir injecter 2,5 milliards d'euros en quatre ans à Petit-Couronne, si son offre est retenue. Mais, selon le registre du commerce hong-kongais, la seule société inscrite sous ce nom n'a été enregistrée que le 10 juillet 2012. De plus, les affirmations du groupe sur l'importance de ses actifs ne sont étayées par aucun document et un entrepreneur ayant eu affaire à son dirigeant, Ramzi Alafandi, a mis en cause sa réputation.
APG assure travailler sur la fabrication de biocarburants à partir de CO2, et diffuse sur son site internet une vidéo présentant les travaux à ce sujet de la société spécialisée BFS (Bio Fuel Systems), basée en Espagne. Cependant, le président de BFS, Bernard Stroïazzo-Mougin, a pris ses distances avec M. Alafandi, affirmant que ce dernier lui avait fait miroiter des financements qui ne se sont jamais matérialisés. "M. Alafandi s'est présenté il y a trois ans à peu près en promettant des financements pour le développement de nos procédés, ce qui n'a jamais été conclu car il n'a jamais amené ces financements. Il nous a promis monts et merveilles, et puis finalement nous sommes rendu compte qu'il n'y avait rien du tout derrière", a expliqué le président de BFS. "Alafandi, pour nous, est hors de course, et en aucun cas notre technologie ne lui appartient, et nous allons intenter un procès contre lui pour l'utilisation de notre matériel vidéo sans notre autorisation", a-t-il ajouté.
Pour la reprise de la raffinerie de Petit-Couronne, l'autre candidat en lice est le groupe NetOil, dont le siège est à Dubaï.

Frédéric Pouchot

Mardi 4 Septembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse