Airbus Group confirme ses perspectives 2015


Airbus Group a confirmé ses perspectives 2015 malgré une nouvelle charge sur son avion de transport militaire A400M, après un bond de 34 % de son bénéfice net au premier semestre et une nouvelle progression de son chiffre d'affaires.


Le carnet de commandes d’Airbus s’élève à 927 milliards d’euros au 30 juin © Aibus
Le carnet de commandes d’Airbus s’élève à 927 milliards d’euros au 30 juin © Aibus
Airbus Group confirme ses perspectives 2015 malgré une nouvelle charge sur l'A400M. "Les résultats à la moitié de l'année confirment que nous faisons de bons progrès opérationnels. Nous pouvons clairement confirmer que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs 2015", a déclaré le président exécutif, Tom Enders. Le résultat net ressort à 1,5 milliard d'euros, malgré une charge de 290 millions liée à l'A400M plus que compensée par un gain net de 748 millions issu de la vente de 18,75 % de Dassault Aviation. Le groupe avait déjà passé l'an dernier une provision liée à l'A400M de 551 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires augmente de 6 %

Le chiffre d'affaires a augmenté de 6 % à 28,9 milliards d'euros grâce aux livraisons d'avions commerciaux et au renforcement du dollar, et l'Ebit (bénéfice d'exploitation) avant éléments non récurrents a progressé de 6%  à 1,88 milliard d'euros. Les prises de commandes du groupe ont presque doublé, à 53,9 milliards d'euros, et le carnet de commandes s'élève à 927 milliards d'euros au 30 juin. "Le chiffre d'affaires, la rentabilité et la génération de trésorerie ont tous progressé", a souligné Tom Enders. "Nous continuons de constater une forte dynamique commerciale dans toutes nos activités, comme le montrent les importants contrats annoncés au salon du Bourget en juin".

"Les prises de commandes ont presque doublé"


Le géant aéronautique maintient sa prévision de progression de chiffre d'affaires en 2015 ainsi qu'une légère hausse de son Ebit, et prévoit une augmentation supplémentaire de son bénéfice par action et de son dividende par action en 2015. Selon son patron, les priorités sont opérationnelles : montée en cadence, maîtrise des coûts et des livraisons des A350 et A400M ainsi que la transition vers l'A320 Neo, "afin d'optimiser les bénéfices et les flux de trésorerie".
Interrogé sur la montée en cadence de son moyen-courrier A320, Tom Enders a redit qu'une décision serait prise d'ici la fin de l'année. Airbus produit 42 A320 par mois et doit passer à une cadence 50 en 2017. Il réfléchit à l'opportunité d'aller au-delà, avec une cadence 60 à partir de 2018. Mais son partenaire Safran, qui produit via CFM International (coentreprise avec General Electric) le moteur LEAP de nouvelle génération pour l'A320 Neo, a indiqué qu'il n'entendait par pour l'heure aller au-delà. "À ce stade, nous maintenons notre engagement mais nous ne souhaitons aller, pour le moment en tous cas, au-delà de cet engagement", a déclaré le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin. "Nous verrons un petit peu plus tard. Tout dépendra du succès et de la rapidité de notre montée en cadence". Pour Tom Enders, il y a "clairement le potentiel pour aller au-delà de la cadence 50. Le marché est là", mais il faut s'assurer que la chaîne de sous-traitance suive.
Airbus Group souligne d'ailleurs qu'"en dépit d'interruptions des essais en vol (des A320 Neo), les premières livraisons sont toujours prévues en 2015". Enfin, le groupe confirme que l'A380 "devrait atteindre son point d'équilibre d'ici la fin de l'année" et qu'il entend solder sa participation dans Dassault (23,4 %) d'ici fin 2016.

Djallal Malti

Mardi 4 Août 2015



Lu 105 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse