Allemagne : un plan pour le fret ferroviaire


Peu avant les élections, le gouvernement allemand a élaboré un plan de relance du fret ferroviaire qui repose sur la réduction des coûts induits, à commencer par le tarif des sillons.


© Port of Hamburg
© Port of Hamburg
La relance du fret ferroviaire aura été l'une des dernières décisions importantes du gouvernement Merkel 2013-2017. Il a présenté son plan à quelques encâblures des élections législatives. Et même dans l'hypothèse, apparemment peu probable, d'une alternance à l'issue du scrutin du 24 septembre prochain, le contenu ne devrait pas être remis en cause, eu égard à la concertation préalable avec les professionnels et au consensus sur la nécessité de réagir. Ces dernières années, le chemin de fer n'a cessé de perdre des parts de marché pour tomber à moins de 20 %, malgré une augmentation de ses tonnages en valeur absolue. "Il doit enregistrer la plus forte progression dans le cadre de la croissance de 40 % du transport de marchandises prévue jusqu'en 2030 dans le pays", déclare le ministre des Transports, Alexander Dobrindt.

"Une croissance de 40 % du transport de marchandises est prévue d'ici 2030 dans le pays"


La principale mesure est financière : 350 millions d'euros de fonds publics seront débloqués pour baisser dès 2018 le tarif des sillons à la charge des entreprises de transport. La somme sera versée à la filiale réseau de la Deutsche Bahn, DB Netz, pour qu'elle prenne à sa charge près de la moitié du montant dont les entreprises doivent s'acquitter. Pour le ministère des Transports, celles-ci doivent utiliser cet allègement pour investir dans l'innovation, notamment la numérisation de leurs services.

Baisser la fiscalité
 
Le gouvernement fait l'analyse plus générale que les coûts constituent un frein majeur. Ainsi, son plan pose également le principe de baisser les taxes sur le ferroviaire afin de contrecarrer l'effet ciseau des dernières années qui lui est défavorable : pendant que le prix du diesel et de l'écotaxe poids lourds Maut diminuait, les coûts de l'électricité (dans le contexte de l'abandon du nucléaire) ont augmenté. "Le coût allemand de 11,40 euros par mégawattsheure pour le transport ferroviaire est nettement supérieur aux autres pays d'Europe", écrit le document.
 
Trains longs et numérisation
 
L'adaptation du réseau aux trains longs de 740 mètres constitue une autre priorité, par l'aménagement des quais.
Le plan ne prévoit pas de nouveaux investissements massifs dans les infrastructures, ce point étant régi par le schéma directeur à l'horizon 2030, le Bundesverkehrswegeplan. Il met plutôt l'accent sur la numérisation : automatisations accrues dans l'exploitation, réservations en ligne, etc. L'objectif étant de "mettre les entreprises de transport au niveau des chargeurs et des logisticiens" déjà engagés dans cette transformation. Les investissements, numériques et physiques, ciblent les six goulets d'étranglement du réseau du pays, tels que les identifie le ministère : Hambourg, Hanovre, Francfort, Munich, Cologne, et l'ensemble Ludwigshafen-Mannheim-Heidelberg-Karlsruhe dans le Sud-Ouest voisin de la France.

Mathieu Noyer

Jeudi 7 Septembre 2017



Lu 1912 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 10:35 Les OFP tirent leur épingle du jeu


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse