Biocarburants : un projet en 2012-2013 à Compiègne et Dunkerque


Un projet-pilote de biocarburants de deuxième génération va être construit en 2012 et 2013 sur deux sites près de Compiègne et de Dunkerque, ont annoncé ses promoteurs, parmi lesquels Total et le spécialiste français des agrocarburants Sofiprotéol.


© TOTAL
© TOTAL
Un projet de biocarburants va être construit en 2012-2013 à Compiègne et Dunkerque. À terme, le projet BioTfuel vise une production à l'échelle industrielle à horizon 2020, avec près d'un million de tonnes de biomasse devant permettre la production annuelle de 200.000 tonnes de biodiesel et de biokérozène. Outre Total et Sofiprotéol, le projet BioTfuel associe l'institut pétrolier public IFP EN, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), le groupe français Axens et l'allemand ThyssenKrupp, pour un investissement total de 113 millions d'euros.
Près de Compiègne, sur le site Sofiprotéol de Venette, va être construit "vraisemblablement à partir du second semestre 2012" un four de torréfaction visant à sécher et broyer diverses sources de biomasse (paille, résidus forestiers et agricoles, etc.), a expliqué Jean-François Rous, directeur de l'innovation chez Sofiprotéol.

Sur le site de la raffinerie des Flandres

La suite du processus industriel aura lieu sur le site de l'ancienne raffinerie Total des Flandres près de Dunkerque, où le groupe s'est engagé à maintenir des activités, avec la construction d'une usine de gazéification et de liquéfaction.
Durant la phase expérimentale du projet, 3 tonnes de biomasse seront traitées toutes les heures, soit environ 26.000 tonnes par an, un volume significatif qu'il faudra transporter jusqu'au site. Contrairement aux bio - ou agrocarburants de première génération (colza, canne à sucre...) -, la deuxième génération n'utilise que les tiges et déchets, ce qui doit permettre d'éviter de mordre sur les cultures alimentaires. Outre la méthode "thermo-chimique" dont fait partie BioTfuel, une autre voie plus avancée à l'heure actuelle consiste à utiliser des enzymes pour produire de l'éthanol. Les émissions de CO2 de ces biocarburants doivent être 90 % inférieures à celles des carburants classiques.

.

Vendredi 25 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse