Consensus autour du parc éolien au large de Saint-Brieuc


Les avis exprimés lors du débat public sur le projet d'un parc éolien en mer au large de la baie de Saint-Brieuc ont fait ressortir un consensus "sous certaines réserves".


© Iberdrola
© Iberdrola
Concernant le parc éolien au large de Saint-Brieuc, "un consensus local semble ressortir du débat mais sous certaines réserves", a indiqué jeudi 19 septembre le président de la commission chargée du débat public, Antoine Dubout. "Il y a notamment des réserves sur l'emploi local, sur la possibilité d'accès à la sous-traitance des entreprises locales, des réserves aussi sur les conséquences sonores du chantier", a-t-il détaillé. "La question de la visibilité des éoliennes a été largement discutée. Il semble que le maître d'ouvrage ait quelque peu sous-estimé l'importance de cette donnée pour les habitants de la baie, très attachés au paysage maritime", note aussi la commission. "La crainte d'une désertion des touristes attirés par la beauté d'un littoral préservé a motivé de nombreuses prises de positions, qu'elles proviennent des associations de protection de l'environnement, de professionnels du tourisme ou d'habitants de la baie", poursuit la commission.
Le débat, organisé du 25 mars au 24 juillet, a attiré quelque 2.500 personnes lors de onze réunions publiques. Le site internet du débat a enregistré pour sa part près de 30.000 connexions.
Les usagers de la mer se sont également interrogés sur les conditions de navigation dans le futur parc. "Les pêcheurs attendent impatiemment la décision que rendra prochainement la préfecture maritime quant aux contraintes et restrictions qui seraient imposées" dans le parc, note la commission.

Exploitation dès 2018

La Bretagne produisant peu d'électricité, la création d'un parc éolien en mer "est accueillie favorablement par une partie du public", relève la commission. Néanmoins, "de nombreux citoyens posent la question du choix des investissements, du coût important du projet en ces temps de crise", souligne-t-elle. Selon elle, l'investissement pour ce parc est évalué à 2 milliards d'euros, hors raccordement. Le futur parc éolien, qui comptera 100 éoliennes pour une puissance totale de 500 mégawatts, devrait permettre la création de 2.000 emplois au total en France, notamment au Havre et à Brest. Son exploitation devrait démarrer en 2018. Le consortium Ailes Marines, le maître d'ouvrage, dispose de trois mois pour faire connaître publiquement les suites qu'il entend donner à ce projet.

AFP

Vendredi 20 Septembre 2013



Lu 179 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse