Des entreprises plus proches de la CCI de Lyon


Rendre la CCI plus proche des entreprises, tel est l’un des objectifs de Philippe Grillot depuis son accession à la présidence de la CCI de Lyon. Son bilan à mi-mandat 2011-2015 est à ce sujet positif mais les chantiers sont nombreux et les infrastructures posent problème.


Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon © CCI de Lyon
Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon © CCI de Lyon
Avec un réseau de sept agences territoriales, aucune entreprise n’est éloignée de plus de vingt minutes d’un point d’information de la CCI de Lyon. Neuf collaborateurs, quatre chargés de mission apprentissage-emploi-compétences ont été déployés, accompagnés de vingt-deux élus référents, pour servir déjà 3.000 entreprises qui ont profité de la réorganisation territoriale.
"Faire de Lyon et sa région la référence européenne de l’entrepreneuriat", figure comme la priorité de la CCI qui accompagne chaque année 9.500 porteurs de projets et 5.000 nouvelles entreprises dont beaucoup d’auto-entrepreneurs pour les aider ensuite à passer à un cap supérieur.
Zélateur du "capitalisme patient" et basé sur la valeur réelle de l’entreprise, Philippe Grillot veut activement participer à l’essor de "Lyon place d’échanges", association créée en février 2013 qui a reçu le soutien du ministère des finances et de l’AMF et qui intéresse aussi les CCI de Marseille, Bordeaux, Lille et Nantes. Après une phase de tests actuellement menée, les premières cotations devraient intervenir à la fin de l’année. "Place d’échanges" accompagnera à terme entre 30 et 50 nouvelles PME par an.
La compétitivité de l’industrie métropolitaine, l’émergence d’ETI (seulement 139 en région Rhône-Alpes), le grand projet universitaire économique et urbain autour du campus d’Écully, fief d’EM Lyon et de l’École centrale, occupent largement le programme de la CCI.
Mais si on veut développer les affaires, les hommes et les marchandises doivent bien circuler. "Les infrastructures développent l’activité, on le voit par exemple depuis l’inauguration de l’A89 avec un regain d’intérêt de la part des entreprises", insiste Philippe Grillot, qui considère que les infrastructures sont un "point noir" dans cette région.

Thrombose de l’agglomération

"Les infrastructures sont à l’heure actuelle malmenées", observe Philippe Grillot, en évoquant le rapport Duron de la commission "Mobilité 21". "Il met l’accent sur la desserte de proximité et l’amélioration des réseaux existants plutôt que sur la création de nouvelles infrastructures dans une période de contrainte budgétaire". L’objectif des trois CCI régionales (Lyon, Saint-Étienne-Montbrison et Nord-Isère) est de peser de tout leur poids pour faire avancer les projets déterminants pour l’accessibilité du territoire et les échanges économiques au niveau métropolitain, régional, national et européen. Ceci concerne notamment l’A45 saturée, dont l’arrivée à Lyon pose problème, le nœud ferroviaire lyonnais en coordination avec une amélioration de l’accessibilité de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry de tous les points de la métropole, le contournement ferré de l’agglomération lyonnaise et les liens avec les plates-formes logistiques de la métropole dans une optique d’intermodalité rail-route, l’arrivée des grandes infrastructures européennes comme le Lyon-Turin, le TGV Rhin-Rhône, POCL. Les échéances annoncées ou supposées font peser de lourdes craintes pour l’avenir et vont contribuer à accentuer la thrombose de l’agglomération. L’ensemble des actions envisagées feront l’objet d’un accord cadre qui sera signé par les CCI et les agglomérations du pôle métropolitain concernées. Pour l’instant, la région lyonnaise, première région économique et industrielle de France tire son épingle du jeu. Par exemple, l’Aderly a enregistré en 2012 un fort bon score avec 71 entreprises accueillies créant 1.800 emplois directs. Mais, si l’asphyxie s’accentue, d’autres choix pourraient être faits.

"Les hommes et les marchandises doivent bien circuler"


En ce qui concerne Aéroports de Lyon, Philippe Grillot considère que la CCI et les collectivités territoriales composent une alternative à l’État. Dans cette optique, la CCI de Lyon, opérateur historique de la plate-forme, propose de fédérer autour d’elle et du Grand Lyon les autres acteurs publics locaux et de former ainsi une majorité publique pour atteindre ensemble au minimum 51 % du capital ou des droits de vote en lieu et place des 40 % détenus de façon conjointe. Ce dossier évoluera-t-il d’ici fin 2013 ?

Annick Béroud

Mercredi 2 Octobre 2013



Lu 351 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 14:43 Le Club Pays Entreprise fête ses 20 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse