Doux : les transporteurs cessent leurs activités



© Doux
© Doux
Les sociétés de transport qui travaillent pour le groupe volailler Doux ont annoncé l'arrêt de leurs activités à partir de mercredi 25 juillet au soir "face à la gravité de la situation, et notamment à tout espoir de sortie de crise par le haut". Les transporteurs du groupe Doux emploient environ 1.000 chauffeurs et représentent "plus de 2.000 emplois". Ils détiennent "pour près de 8 millions de factures impayées", a fait savoir la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). "Nous avons rencontré un conseiller de l’Élysée le 14 juillet à Brest. Depuis, silence radio, aucune nouvelle. Si nous ne sommes pas considérés comme des gens importants dans le dossier, on arrête nos services", a déclaré Gilles Colloyer, de la FNTR Bretagne. "Nous ne sommes pas tenus informés de quoi que ce soit, si nous arrêtons de travailler, on peut supposer que ça ne va rien changer", s'est interrogé M. Colloyer. Ce dernier a assuré que les transporteurs n'avaient été tenus informés ni des offres de reprise ni du plan de continuation envisagé par le groupe Doux. Basé à Châteaulin, dans le Finistère, le groupe Doux a été placé en redressement judiciaire le 1er juin. Le tribunal de commerce de Quimper doit examiner vendredi 27 juillet une quinzaine d'offres de reprise et le groupe lui-même a annoncé la préparation d'un "plan de continuation" de l'activité. "Alors que quatorze offres de reprises pour le groupe Doux ont été déposées lundi 23 juillet à Quimper, les sociétés de transport spécialisées dans le transport de vifs, d'aliments pour la nutrition animale, inter-sites, et approvisionnements des matières premières semblent avoir été les grandes oubliées", ajoute le syndicat de transporteurs, qui avait déjà lancé une mise en garde le 13 juillet. Le groupe Doux (3.400 salariés), connu notamment pour sa marque Père Dodu, ploie sous une dette estimée à 430 millions d'euros. Couvrant un champ qui va des produits frais et congelés jusqu'aux produits élaborés, le groupe est détenu à 80 % par la famille Doux et à 20 % par la banque BNP Paribas.

AFP

Jeudi 26 Juillet 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse