En 2016, Siemens veut récolter les fruits de sa restructuration


Le conglomérat industriel allemand Siemens veut récolter en 2016 les fruits de sa récente restructuration, après un exercice 2015 enfin sans mauvaise surprise et malgré un contexte économique difficile.


Les nouvelles commandes de Siemens ont augmenté de 6 % © Siemens
Les nouvelles commandes de Siemens ont augmenté de 6 % © Siemens
Le groupe de Munich Siemens, fleuron industriel historique allemand et candidat malheureux l'an dernier au rachat d'Alstom, ne le cache pas : "Un ralentissement accru de l'environnement macroéconomique et une situation géopolitique toujours complexe" sont à attendre en 2016. Malgré cela, "nous nous proposons de faire beaucoup en 2016", a assuré le patron de Siemens, Joe Kaeser, à Berlin. "Notre activité va de nouveau croître", a-t-il promis.

Une "success story" en marche

Dans les faits, cela devrait se traduire par "une croissance modérée des revenus", sans tenir compte des effets de change, et un bénéfice par action grimpant de plus de 13 %. Déjà, sur l'exercice fiscal qui s'est achevé fin septembre, le chiffre d'affaires et les nouvelles commandes ont augmenté, de 6 % chacun, à respectivement 82,3 et 75,6 milliards d'euros. Mais cela est entièrement dû à un coup de pouce des taux de changes, sans lequel les montants auraient baissé d'un petit 1 %. Un début de dynamique s'est toutefois fait ressentir sur le quatrième trimestre, avec une hausse de 6 % des commandes hors taux de change. "Nous avons réalisé ce que nous avions promis", a mis en avant Joe Kaeser, n'hésitant pas à évoquer une "success story" en marche.
Sa principale promesse pour l'année écoulée était une marge de sa branche industrielle, de loin la plus importante du groupe, entre 10 et 11 %. Pari gagné de justesse : elle a été de 10,1 %. La même promesse est désormais reformulée pour l'exercice qui débute. La vaste restructuration du groupe, la plus importante depuis vingt-cinq ans selon son patron, "commence à se matérialiser", estime Alexander Hauenstein, analyste de DZ Bank, qui juge "les résultats d'aujourd'hui meilleurs qu'attendu et les prévisions bonnes".

Marie Julien

Mercredi 18 Novembre 2015



Lu 251 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse