Fincantieri va supprimer 1.200 postes


Fincantieri a annoncé la suppression de plus d'un millier d'emplois. Dans la foulée, le syndicat de branche a annoncé deux heures de grève quotidienne, notamment début janvier.


© FINCANTIERI
© FINCANTIERI
En difficultés, Fincantieri a présenté le 21 décembre un nouveau plan de restructuration à ses salariés. "Le plan d'hier reprend, et même empire, celui retiré précédemment" en prévoyant l'officialisation du désengagement industriel pour les deux sites de Castellammare et Sestri et la suppression de 1.243 emplois, a estimé le coordinateur national du syndicat Fiom pour les chantiers navals, Alessandro Pagano. Le 3 juin, Fincantieri avait annoncé le retrait de son plan de restructuration, qui prévoyait la fermeture des sites de Castellammare di Stabia, près de Naples, et Sestri Ponente, près de Gênes, avec à la clé 2.550 suppressions de postes.

Crise de la construction en Europe

Fincantieri, contrôlé par l'État italien, emploie au total 8.500 personnes sur huit sites dans le pays. Pour ces deux sites existe "le risque d'une longue phase d'incertitude", selon Alessandro Pagano, qui souligne "la nécessité absolue d'une implication du ministère du Développement économique parce qu'il s'agit d'une entreprise 100 % publique".
Le secrétaire général de la Fiom, Maurizio Landini, a de son côté annoncé "deux heures de grève pour les prochains jours afin d'organiser des assemblées et de manifester l'opposition" à l'accord partiel signé au ministère du Travail sans l'accord de certaines catégories du personnel.
L'entreprise, qui construit des navires civils et militaires, est en crise en raison de la chute des commandes. Depuis 2007, les commandes reçues par les entreprises de construction navale se sont effondrées de 55 % dans le monde tandis que 50.000 emplois ont été supprimés en Europe entre 2008 et 2010, soit environ 30 % du nombre total d'emplois du secteur, selon des chiffres cités par la direction du groupe.

.

Vendredi 23 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse