Grippe aviaire : les producteurs peu inquiets de l'arrêt d'exportations



Les exportations de volaille représentent 6 % des ventes de la filière française © Ministère de l'Agriculture
Les exportations de volaille représentent 6 % des ventes de la filière française © Ministère de l'Agriculture
Le 3 décembre, la Direction générale de l'alimentation (DGAL) a indiqué qu'au moins huit pays d'Asie et d'Afrique du Nord avaient fermé leurs frontières aux volailles et autres produits avicoles français en raison des cas de grippe aviaire détectés la semaine dernière en Dordogne. Pour autant, le syndicat des éleveurs de volaille se montre peu inquiet.
"C'est injuste et ennuyeux" mais les exportations "ne sont pas le plus gros volume" dans les ventes globales de volaille française, a réagi Jean-Michel Schaeffer, président de la Confédération française de l'aviculture (CFA), syndicat majoritaire chez les éleveurs de volaille. Les exportations de volaille représentent environ 6 % des ventes totales de la filière française, qui s'élèvent à 7 milliards d'euros, selon lui.
La Corée du Sud, le Japon, la Chine, la Thaïlande, l’Égypte, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie ont annoncé l'arrêt de leurs importations. Pour Christian Marinov, directeur général de la CFA, il s'agit pour plusieurs de ces pays "d'une rétorsion commerciale plus que sanitaire". D'ailleurs, l'Arabie saoudite, de loin le premier importateur de volaille française avec 30 % des achats en 2014, "n'a pas fermé (son marché). Ils nous font confiance", souligne Christian Marinov. En outre, les achats de dindes et chapons pour Noël sont "principalement destinés au marché français ou européen, qui reste ouvert", rappelle Jean-Michel Schaeffer.
Par ailleurs, des "avancées diplomatiques" pour rouvrir les exportations de foie gras, qui fait partie des produits concernés, ont déjà eu lieu avec le Japon, 1er importateur de ce produit, a expliqué Marie-Pierre Pé, déléguée générale du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog). Tokyo a ainsi "accepté de reconnaître une date de début d'épisode" de grippe aviaire, ce qui signifie qu'il acceptera d'importer des produits fabriqués avant le 23 octobre, par exemple du foie gras congelé.
Ces produits représentent la majorité du foie gras destiné à l'exportation vers le Japon, le reste étant du foie gras cru. L'impact sera donc "à la marge", estime Marie-Pierre Pé.

AFP

Lundi 7 Décembre 2015


Lu 142 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse