L'Araf demande un accès au réseau ferroviaire plus simple


L'accès au réseau ferroviaire doit être rendu plus simple et plus rapide et ce principe devra s'inscrire dans le futur contrat liant l'État à la nouvelle structure qui regroupera la SNCF et RFF, a estimé mardi 4 février l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf).


© RFF/Philippe Giraud
© RFF/Philippe Giraud
Une vaste réforme ferroviaire doit être instaurée en 2015, qui vise à stabiliser la dette du système ferroviaire, laquelle s'élève à 40 milliards d'euros, et à préparer l'ouverture à la concurrence du secteur pour le transport de voyageurs. Cette réforme prévoit de rassembler dans une même structure, appelée le gestionnaire d'infrastructure unifié (GIU), l'exploitant ferroviaire SNCF et le gestionnaire d'infrastructure Réseau ferré de France (RFF). Un contrat décennal liera ensuite le GIU à l'État.
L'Araf a établi un certain nombre de "prérequis qu'elle juge nécessaires à l'élaboration et au futur contrat entre l'État et le GIU". Ces recommandations s'inscrivent dans le cadre de l'avis rendu par l'Araf sur le Document de référence du réseau (DRR), qui pose les règles du jeu du réseau ferré français. Il est publié chaque année, un an avant son entrée en vigueur. Pour l'Autorité, "ce contrat devra être fondé sur des orientations en matière d'exploitation du réseau ferré national et les indicateurs d'état et de productivité correspondants". L'Autorité recommande notamment de réduire puis faire disparaître les "sillons" dits "précaires", susceptibles d'être annulés ultérieurement. Elle demande aussi à ce que RFF réalise les travaux sur les voies dans les temps impartis et s'y tienne "pour ne pas avoir à neutraliser à nouveau des capacités les années suivantes". L'Autorité estime aussi que RFF devrait communiquer des données de référence permettant de justifier ses tarifs. Par ailleurs, RFF devrait pouvoir justifier des coûts sur lesquels elle se base pour calculer le montant de ses redevances.
Le gestionnaire du réseau doit aussi devenir plus clair et transparent en ce qui concerne les conditions d'accès aux infrastructures de services (gares de triage, ateliers d'entretien, etc.), selon cet avis. "L'Autorité a enjoint à RFF de publier, au plus tard le 31 mars 2014, une procédure d'allocation des voies de service", indique-t-elle.

AFP

Mardi 4 Février 2014


Tags : araf, ferroviaire, rff

Lu 113 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse