L'action de Hanjin Shipping chute de crainte d'un abandon du groupe


L'action de Hanjin Shipping chute de plus de 10 %, les investisseurs craignant que la maison mère de l'armateur sud-coréen ne débloque pas les fonds promis pour empêcher son naufrage.


Depuis le début de l'année, l'action de Hanjin Shipping a perdu 70 % © Hanjin Shipping
Depuis le début de l'année, l'action de Hanjin Shipping a perdu 70 % © Hanjin Shipping
L'action Hanjin Shipping a chuté mardi 20 septembre de plus de 10 % de crainte d'un abandon de la maison mère.  Hanjin Shipping a demandé son placement en redressement judiciaire en Corée du Sud et aux États-Unis, après le refus de ses créditeurs de l'aider à affronter une dette colossale estimée à 6.000 milliards de wons (4,79 milliards d'euros).
Une éventuelle faillite du septième armateur mondial en termes de capacités serait de loin la plus importante de l'histoire de la ligne régulière, un secteur qui navigue à vue dans sa pire crise depuis soixante ans en raison du phénomène surcapacitaire qui la plombe, combiné au ralentissement de la demande de transport.
Pour tenter de limiter les perturbations engendrées par la disparition de l'armateur, le groupe coréen avait promis début septembre le déblocage de 100 milliards de wons (80 millions d'euros), dont un don personnel de 40 milliards de wons de son président et plus gros actionnaire, Cho Yang-Ho.
Les 60 milliards de wons restant devaient venir d'un actionnaire-clé du groupe, Korean Air. Mais le conseil d'administration du transporteur aérien coréen refuse de donner son feu vert. Une série de réunions d'urgence, dont la dernière en date s'est déroulée dimanche 18 septembre, n'a pas abouti. Aucune nouvelle date n'a été fixée.

Les navires en affrètement restitués

En attendant, de nombreux clients de Hanjin Shipping ont annulé leurs contrats tandis certains ports refusent de prendre en charge les conteneurs de l'armateur de peur de voir leurs factures impayées.
Le tribunal de Séoul a ordonné lundi 19 septembre à Hanjin Shipping de restituer les navires affrétés à leurs propriétaires pour économiser le montant des chartes-parties non arrivées à leur terme.
Le titre a perdu 10,3 % à Séoul mardi 20 septembre, terminant à 1.130 wons. Depuis le début de l'année, l'action a perdu 70 %. Hanjin Shipping doit présenter un plan de relance à la justice sud-coréenne d'ici le 25 novembre. Le tribunal décidera ensuite de le placer en redressement, avec surveillance de sa gestion et rééchelonnement de sa dette, ou de le liquider.

Vincent Calabrèse

Mercredi 21 Septembre 2016



Lu 387 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse