L'aéroport Marseille-Provence annonce un nouveau bond du fret en 2016


Le trafic de marchandises de l'aéroport Marseille-Provence a stagné en 2015 mais sa direction prévoit une forte hausse pour l'année qui vient de débuter, grâce au lancement du nouveau hub de DHL vers l'Algérie.


L'aéroport Marseille-Provence s'attend à une croissance de 40 % pour DHL en 2016 © AMP
L'aéroport Marseille-Provence s'attend à une croissance de 40 % pour DHL en 2016 © AMP
Le trafic fret avionné de l'aéroport Marseille-Provence (AMP) s'est inscrit en légère baisse en 2015. Avec 52.207 tonnes, il a été 2,1 % en dessous de son record de 2014.
La baisse du trafic global est le fait de celle du fret traditionnel, qui a perdu 11,6 %, à 5.625 tonnes. Le premier opérateur, Air Corsica (1.999 tonnes), a vu ses volumes reculer de 14,5 % après avoir réorganisé ses rotations avec le continent et réduit sa capacité fret de soute depuis Marseille vers Ajaccio et Bastia. Le recul continu d'Air France (244 tonnes, - 19,5 %) sur les aéroports de province et la baisse conjoncturelle des vols cargo charter, notamment ceux d'Airbus Helicopters (176 tonnes, - 73 %), finissent d'expliquer la tendance. Pourtant, le fret pour les champs pétroliers et gaziers du désert algérien ont fait gagner 15,8 % à Air Algérie (1.980 tonnes).

Chambres froides

L'année a été marquée par la mise en service l'été dernier d'Aérofrigo, qui a élargi la palette de l'aéroport pour ce qui est du traitement des produits périssables (produits de la mer, fruits et légumes, vaccins, médicaments, animaux vivants, etc.). Elle a vu aussi l'avènement de Turkish Airlines, qui s'est hissé sur le podium des opérateurs de fret traditionnel – loin derrière les deux premiers – grâce à la hausse de ses fréquences vers Istanbul et ses nombreuses connexions (276 tonnes, + 45,6 %).

"L'aéroport prévoit une progression de 7 % en 2016"


De son côté, le fret express, qui reste largement la principale activité de la plateforme (89,2 %), est resté stable, à 46.582 tonnes. Au cours de l'année, le hub méditerranéen de Marseille-Provence a vu TNT lancer cinq vols hebdomadaires en propre vers Tunis-Carthage, doublant les fréquences de DHL sur cet aéroport. Auparavant, le service était communalisé par l'intermédiaire de l'opérateur Bridges Worldwide. UPS, qui faisait partie de l'entente, n'est plus présent que sur Alger, destination qu'il partage avec l'expressiste néerlandais, bientôt rejoint par un troisième opérateur.

DHL se lance sur Alger

Car l'événement de l'année 2015 en matière de fret express, qui devrait être aussi le principal fait marquant en 2016, est la montée en puissance de DHL. Au cours de l'année, l'intégrateur allemand –  en croissance de 12,3 % – (10.273 tonnes) avait déjà déplacé son hub européen pour la Libye de Londres-Heathrow à Marseille, certes avec un trafic limité. Il a ensuite doublé sa surface d'entrepôts et investi dans une chaîne de tri dernier cri opérationnelle depuis quelques jours.
Cet équipement va lui permettre de lancer le 18 janvier sa toute nouvelle desserte d'Alger depuis Marseille, au détriment de son ancien hub catalan. Jean-Marc Boutigny, responsable fret d'AMP, attendait cela depuis plusieurs années. Il se dit "content que Marseille-Provence rivalise sur le plan du fret express européen avec un aéroport comme Barcelone. Le fait que DHL choisisse Marseille pour la desserte de la Méditerranée occidentale est un vrai succès pour nous". Il y voit la validation d'une stratégie engagée il y a une dizaine d'années.

Nouveau record en vue

L'aéroport compte sur cette nouvelle ligne pour atteindre un nouveau record annuel en 2016, où il prévoit une progression de 7 % de son trafic avionné.
DHL, troisième opérateur fret de la plateforme (derrière Chronopost et TNT), devrait gagner au moins une place d'ici fin 2016, selon AMP, qui s'attend à une croissance en volume de 40 % pour l'expressiste allemand. Le doublement de fréquence de Chronopost sur une ligne Marseille-Rennes qui a généré 1.650 tonnes en 2015 devrait être elle aussi une source de croissance.
Enfin, l'aéroport Marseille-Provence sera attentif aux conséquences du rachat de TNT par FedEx, qui vient d'être autorisé par la Commission européenne, "deux opérateurs majeurs de notre plateforme", souligne Jean-Marc Boutigny.

Franck André

Jeudi 14 Janvier 2016



Lu 824 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse