La Russie reporte le projet du SSJ New Generation


Le gouvernement russe a repoussé son projet de concevoir un avion de ligne d'environ 130 places, préférant se concentrer sur le plus petit appareil régional Superjet 100, en difficulté depuis sa mise en service.


© Soukhoï
© Soukhoï
La Russie repousse le projet de "grand frère" de l'avion Superjet. "Nous avons arrêté le financement du développement du SSJ New Generation", a déclaré le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Iouri Slioussar.

Après 2016

"Nous avons repoussé les travaux à l'après-2016, pour concentrer nos ressources sur le "traitement des maladies de jeunesse" du SSJ-100", nom de code du Superjet 100, a ajouté le responsable gouvernemental, qui s'exprimait lors d'une réunion organisée par le Vice-Premier ministre, Dmitri Rogozine. Début août, un porte-parole de la Compagnie aéronautique unifiée (OAK) avait indiqué que le projet d'avion "New Generation", d'une "capacité d'environ 130 passagers" se trouvait "à un stade de développement très prématuré".
Selon Iouri Slioussar, ce sont environ 4 milliards de roubles (90 millions d'euros), qui vont pouvoir être redirigés vers le Superjet car "l'avenir de l'aviation civile russe dépend en grande partie de ce projet". Le Superjet 100, d'une capacité de 75 à 100 places, a été lancé avec l'ambition de voir renaître l'industrie aéronautique russe, en ruine depuis la chute de l'Union soviétique en 1991. Mais, depuis sa mise en service en 2011, l'appareil, destiné à concurrencer les avions régionaux de Bombardier ou Embraer, a accumulé les avaries techniques et a connu un crash en démonstration en Indonésie. Il peine à trouver de gros clients au-delà de la compagnie russe Aeroflot et, depuis peu, la mexicaine Interjet.
Son constructeur Soukhoï Aviation Civile, détenu à 75 % par l'avionneur public russe Soukhoï et à 25 % par l'italien Finmeccanica, a confirmé mi-juillet négocier avec ses créanciers un allègement de sa dette, qui dépasse 2 milliards de dollars, et un soutien financier. OAK prépare également un appareil moyen-courrier de 150 à 200 places, le MS-21, qui doit concurrencer directement les "best-sellers" d'Airbus et Boeing, l'A320 et le B737, et prévu pour 2017.

AFP

Mardi 20 Août 2013



Lu 206 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse