La Suisse inaugure le nouveau tunnel du Saint-Gothard


La Suisse se prépare à célébrer en grande pompe l'inauguration du nouveau tunnel ferroviaire du Saint-Gothard, le plus long au monde, qui permettra de fluidifier et d'augmenter le trafic entre le Nord et le Sud de l'Europe.


Le nouveau tunnel du Saint-Gothard est le plus profond du monde © CFF
Le nouveau tunnel du Saint-Gothard est le plus profond du monde © CFF
Le nouvel tunnel du Saint-Gothard, du nom du massif rocheux alpin considéré comme le cœur mythique de la Suisse, est un ouvrage titanesque, qui va permettre d'ici la fin de l'année un transport plus rapide des marchandises et des voyageurs entre le Nord et le Sud de l'Europe. D'une longueur de 57 km, cet ouvrage est le plus long tunnel ferroviaire du monde et dépasse de quelques kilomètres le tunnel japonais de Seikan (53,8 km). Il vise à remplacer sans le supprimer un autre tunnel traversant le Saint-Gothard, appelé "tunnel de faîte", qui a été construit au XIXe siècle entre 1872 et 1881, et qui a une longueur de 15 km. L'entrée Nord est à 1.106 m d'altitude et la sortie à 1.142, d'où son nom "tunnel de faîte".
Inauguré officiellement le 1er juin, le nouveau tunnel, appelé "de base" car construit à une altitude beaucoup plus basse, sera mis en service mi-décembre. Les trains passagers pourront rouler à 250 km/h dans le tunnel et les trains de marchandises à 160 km/h. Le nouvel ouvrage constitue la pièce charnière de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (Neat), qui doit permettre de redéfinir la carte du transport dans l'axe Nord-Sud de l'Europe. Celle-ci vise en particulier à doper l'utilisation du rail, et à décongestionner les routes, pour le trafic de marchandises, dans un corridor Rhin-Alpes s'étendant de Rotterdam, en bordure de la mer du Nord, à Gênes, sur la Méditerranée.

"Un volume de fret en hausse de 20 % d'ici 2020 sur l'axe Rotterdam-Gênes"


Ce tunnel est aussi le plus profond du monde, car la masse rocheuse au-dessus de lui s'élève jusqu'à 2.300 mètres. Pour le creuser, la société Alptransit, filiale des Chemins de fer suisses (CFF) qui a supervisé et organisé les travaux, a fait procéder à l'évacuation de 28,2 millions de tonnes de gravats, représentant six fois la taille de la pyramide de Chéops. Ce chantier a duré dix-sept ans, en raison des difficultés techniques pour percer les roches du Saint-Gothard, et a coûté 12,2 milliards de francs suisses (10,9 milliards d'euros), entièrement payés par la Suisse.
Le premier coup de pioche a été donné en 1999, et le percement s'est fait simultanément à l'entrée Nord et à la sortie Sud du tunnel. Les deux équipes se sont retrouvées en 2010, donnant naissance à la plus longue galerie souterraine du monde. Il aura ensuite encore fallu six ans de travaux pour aménager intérieurement le tunnel, qui se compose de trois tubes côte à côte, reliés par des galeries transversales. Deux tubes sont réservés pour la circulation des trains et un pour l'évacuation des voyageurs en cas d'accident. La traversée du tunnel dure environ 20 minutes, entre Erstfeld (portail Nord) et Bodio (portail Sud) dans le canton du Tessin.
"La longueur du tunnel a créé des problèmes logistiques", a expliqué Renzo Simoni, le patron d'AlpTransit, la société maître d'oeuvre. "Si vous êtes à près de 30 km de votre base d'installation vous devez penser à l'avance à ce dont vous allez avoir besoin". Parmi les défis techniques, il a notamment évoqué la température qui pouvait monter jusqu'à 45 °C, imposant d'installer une puissante ventilation afin de garantir des conditions efficaces sur le chantier. Au final, l'ouvrage va permettre de fluidifier le trafic des marchandises, avec un volume de fret attendu en hausse de 20 % d'ici 2020 sur l'axe Rotterdam-Gênes. "Actuellement, il faut deux à trois locomotives pour faire traverser les Alpes aux convois lourds. À l'avenir, cela sera possible avec seulement une", a souligné Renzo Simoni. Selon les chemins de fers fédéraux, le nombre quotidien de voyageurs devrait passer à 15.000 d'ici 2020 (contre 9.000 actuellement) tout en réduisant le temps de trajet entre Zurich et Lugano à 2 heures (contre 2 h 41 aujourd'hui). Le record de longueur de ce tunnel pourrait cependant être concurrencé à l'avenir par un projet encore plus ambitieux que nourrit la Chine. Elle prévoit de percer un tunnel de 123 km sous la mer de Bohai.
L'inauguration officielle, avec la présence attendue de chefs d'État étrangers (France, Allemagne, Italie), est prévue le 1er juin. Une immense fête populaire, avec plus de 100.000 visiteurs, sera organisée le week-end du 4 et 5 juin, avec un spectacle réunissant 600 artistes.

Nathalie Olof-Ors

Mardi 31 Mai 2016



Lu 392 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse