Le Japon va prospecter ses fonds marins



Le Japon va prospecter ses fonds marins
Le Japon va prospecter à grande échelle ses fonds marins du Pacifique dans l'espoir d'y trouver des gisements de métaux dit "terres rares" indispensables aux industries de haute technologie, a indiqué jeudi 10 janvier un responsable de l'Agence des sciences et technologies marines et terrestres. Des chercheurs de cette institution vont commencer le 21 janvier à effectuer des sondages sous-marins près de l'île Minamitorishima, à quelque 2.000 km au sud-est de Tokyo. La découverte, dans la zone d'exclusivité économique nippone, de grandes quantité de terres rares (une sélection de dix-sept métaux) donnerait un sérieux coup de pouce à l'industrie japonaise, grosse consommatrice de ces ressources mais qui est actuellement trop tributaire des importations en provenance de Chine.
Le Japon, qui traverse une phase de tensions diplomatiques avec son voisin à cause d'une querelle sur la propriété d'îles, a déjà souffert dans le passé pour la même raison conflictuelle des restrictions aux exportations de ces terres rares dont la Chine a quasiment monopolisé la production mondiale. Pour ne pas souffrir de cette dépendance, le pays du Soleil Levant tente de faciliter la coproduction ailleurs afin de garantir son approvisionnement. Les entreprises nippones effectuent en outre de nombreuses recherches techniques pour remplacer les terres rares par d'autres éléments afin de réduire leurs besoins.
La nouvelle vague de prospection interviendra après les investigations du Pr Kato Yasuhiro de l'Université de Tokyo dans une zone qui, selon ses prélèvements, pourrait contenir environ 6,8 millions de tonnes de ces minéraux précieux, soit 220 fois le volume annuel moyen utilisé par l'industrie au Japon. Les terres rares sont utilisées dans la fabrication d'une large gamme de produits de haute technologie, allant des puissants aimants aux batteries en passant par les diodes électroluminescentes (led), les moteurs de voitures électriques, les lasers, les éoliennes ou encore les missiles.

AFP

Jeudi 10 Janvier 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse