Le blocus du Qatar affectera les importations mais pas le gaz


Le blocus diplomatique et économique du Qatar, décidé par l'Arabie saoudite et ses alliés, aura un sévère impact à court terme sur les importations de nourriture, mais les exportations de gaz et de pétrole du petit émirat ne devraient pas souffrir.


Le Qatar produit 600.000 barils de GNL par jour © Qatargas
Le Qatar produit 600.000 barils de GNL par jour © Qatargas
La décision coupe le seul accès terrestre pour le Qatar, menaçant ainsi ses importations de produits alimentaires frais et de matières premières nécessaires pour ses projets d'infrastructure de quelque 200 milliards de dollars liés au Mondial 2022 de football, selon des analystes. Mais les exportations qatariennes de gaz naturel liquéfié (GNL) et de pétrole, qui procurent plus de 90 % des revenus publics, resteront quasiment intactes.

"Hausse des prix et retard dans les projets"


"Environ 40 % de l'approvisionnement alimentaire du Qatar transite par la frontière terrestre avec l'Arabie saoudite", selon une étude d'Anthony Skinner, directeur pour le Moyen-Orient de Verisk Maplecroft, un cabinet de conseil mondial en risques. Désormais, les autorités qatariennes "dépendront de plus en plus du fret maritime et aérien, ce qui augmentera les coûts et l'inflation", explique-t-il.
L'impact a été immédiat puisque des habitants de Doha, paniqués, ont, dès l'annonce, pris d'assaut les supermarchés pour se faire des stocks en vivres malgré les assurances du gouvernement qu'il n'y aurait pas de pénurie. L'alternative pour le Qatar est d'importer des vivres d'Iran ou d'Oman par voie maritime, et par avion depuis la Turquie, l'Europe et l'Asie du Sud-Est.
L'Arabie saoudite et ses alliés ont suspendu les liaisons aériennes avec le Qatar et fermé les bureaux de la compagnie aérienne de ce pays. Selon Anthony Skinner, ces mesures obligeraient Qatar Airways – déjà affectée par l'interdiction à bord des ordinateurs portables décidée par l'administration Trump – à changer de routes, causant des surcoûts d'exploitation. Bien que les échanges commerciaux du Qatar avec ses voisins du Golfe sont limités, ses exportations vers l'Arabie saoudite, estimées à 896 millions de dollars par l'ONU, seront réduites à zéro.

Secteur des énergies intact

Le petit émirat de 2,4 millions d'habitants, dont 10 % d'autochtones, a l'un des revenus annuels par habitant les plus élevés au monde, avec plus de 100.000 dollars. La fermeture du poste-frontière avec l'Arabie saoudite forcera les constructeurs de projets d'infrastructure à importer leurs matériaux par mer, relevant les prix et retardant potentiellement ces projets, a indiqué Anthony Skinner.
Mais il n'y aura pas d'impact sur les livraisons énergétiques du Qatar, qui transiteront par le détroit d'Hormuz vers le Japon et l'Asie du Sud-Est. Premier exportateur mondial de GNL (600.000 barils par jour), le Qatar en livre annuellement 80 millions de tonnes par méthaniers, mais seules 10 % sont destinées à des pays du Moyen-Orient, dont les Émirats arabes unis et l'Égypte.
Par gazoduc, le Qatar exporte quelque 3,1 milliards de pieds cubes de GNL par jour aux Émirats arabes unis et à Oman. L'Égypte a importé l'an dernier 60 % de ses besoins en GNL du Qatar. "Il est difficile pour les Émirats d'arrêter leurs importations de gaz du Qatar, surtout pendant les mois d'été. Ils en ont besoin et il n'y a pas d'alternative", selon l'expert koweïtien Kamel al-Harami.

AFP

Mercredi 7 Juin 2017



Lu 415 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse