Les États ne veulent pas sortir du capital d'EADS



© Airbus
© Airbus
La France, l'Allemagne et l'Espagne n'ont manifesté lundi 9 juillet aucune intention de sortir du capital de la société européenne EADS comme le demande son nouveau patron, Tom Enders. "Ce n'est pas d'actualité", a répondu le secrétaire d’État français aux Transports, Frédéric Cuvillier, qui a rencontré ses collègues au salon aéronautique de Farnborough. "La position de l’État est d'être un État stratège. Je ne suis pas là pour faire reculer le rôle de l’État là où il est", a-t-il ajouté. Il a d'ailleurs relevé que Tom Enders n'avait pas soulevé cette question lors de leur première rencontre lundi. M. Enders, qui a pris les commandes de la maison mère d'Airbus le 1er juin, répète depuis des années, comme son prédécesseur Louis Gallois, que les États doivent se retirer du capital d'EADS, pour en faire "une entreprise normale". Les homologues espagnol et allemand de M. Cuvillier, Luis Valero et Peter Hintze, ont évité de répondre directement à la question, mais souligné que les gouvernements avaient intérêt à soutenir un projet qui est un succès européen. M. Hintze a ajouté que "le gouvernement allemand se tenait très très en retrait" de la gestion de l'entreprise. Ce responsable allemand avait cependant adressé des reproches sévères à EADS cette année, l'accusant de ne pas prendre en compte les intérêts de l'Allemagne. Il a minimisé ces différends, ajoutant qu'il avait eu lundi "une brève et très aimable conversation avec M. Enders". "Chacun a compris maintenant ce que l'autre voulait dire, et il s'agit du bien de l'entreprise", a-t-il dit.

AFP

Mardi 10 Juillet 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse