Les incidents se multiplient sur le 787 de Boeing



© Boeing
© Boeing
Les incidents se multiplient sur le 787 "Dreamliner", dernier-né de Boeing déjà cloué au sol trois mois cette année pour des problèmes de batterie, mais le groupe n'y voit rien d'anormal pour un jeune appareil.
Un 787 de Qatar Airways a été immobilisé le 22 juillet à Doha après un incident sur un panneau électrique qui aurait conduit à une surchauffe. Un porte-parole de la compagnie à Londres a confirmé un "incident très mineur". Des médias ont parallèlement évoqué un dégagement de fumée sur un autre 787, opérant un vol intérieur pour Air India. La compagnie évoquerait elle aussi un "incident mineur". La japonaise All Nippon Airways (Ana) a annoncé pour sa part, le 26 juillet, avoir trouvé des batteries défectueuses sur deux balises de détresse de 787, une avarie soupçonnée d'avoir été à l'origine d'un incendie à bord d'un appareil du même modèle d'Ethiopian Airlines début juillet à Londres.
Boeing n'a pas voulu faire de commentaires sur les incidents pris isolément, renvoyant vers les compagnies aériennes concernées. "Le 787 est un bon avion, et nous savons qu'il va continuer à susciter une attention accrue en cas d'événements concernant la fiabilité", a toutefois indiqué un porte-parole du constructeur. "Tout nouvel avion rencontre des problèmes de fiabilité de composants au moment de sa mise en service", a-t-il assuré, et "dans l'ensemble" le 787 fait jeu égal avec un autre gros porteur du groupe, le 777, au début de son exploitation commerciale. "Cela étant dit, nous continuons de concentrer nos efforts sur l'amélioration de la fiabilité du 787", a-t-il ajouté.
Le programme 787 accumule les déboires. Après beaucoup de retards, l'appareil est entré en service en octobre 2011 et Boeing dit en avoir livré à ce jour 70 exemplaires à 13 compagnies. Le coup le plus dur a été une interdiction de vol pendant trois mois dans le monde entier à la suite de deux incidents en janvier, impliquant des batteries lithium-ion : un incendie sur un avion de Jal à Boston et une surchauffe avec émission de fumée sur un appareil d'Ana au Japon.
Après l'incident de l'avion d'Ethiopian Airlines à Londres, les autorités britanniques ont recommandé de désactiver les balises de détresse de tous les 787. L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) et l'agence européenne de sécurité aérienne (EASA) ont ordonné aux transporteurs opérant aux États-Unis et en Europe de les enlever ou de les inspecter. Le même jour que l'incendie de Londres, un Dreamliner de Thomson Airways avait dû revenir se poser à Manchester peu après son décollage. Le 18 juillet, un appareil de Jal parti de Boston pour Tokyo faisait aussi demi-tour, "pour raison de maintenance".

AFP

Lundi 5 Août 2013



Lu 170 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse