Les trains de l'Impressionnisme en route vers Giverny



Le train de l'Impressionnisme jusqu’au 27 septembre 2015 © SNCF Frédéric Touraine
Le train de l'Impressionnisme jusqu’au 27 septembre 2015 © SNCF Frédéric Touraine
La Normandie a lancé le 18 avril avec la SNCF le premier des "trains de l'Impressionnisme" qui chaque week-end, jusqu'à la fin septembre, relieront Paris et Giverny, lieu de vie et de création du peintre Claude Monet. Inauguré en présence de jeunes artistes peintres en action sur un des quais grandes lignes de la gare Saint-Lazare, en présence du ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, Laurent Fabius, le TER est décoré sur les vitres extérieures avec des reproductions de tableaux de Monet et de Pissarro. Ces reproductions ne sont pas visibles de l'intérieur. Mais dans les rames, les voyageurs peuvent regarder des panneaux explicatifs sur les plus célèbres des tableaux de Monet comme "Impression soleil levant" ou "Les Nymphéas" et obtenir, avec un smartphone, plus d'informations par le biais de flashcodes. Les touristes pourront emprunter ces trains chaque samedi et dimanche (aller à 11 heures, retour à 18 h 53), pour un tarif attractif combinant les billets et les entrées coupe-file dans les deux musées de Giverny, la maison et le jardin de Monet et le musée des Impressionnismes, où est présentée actuellement une exposition sur Edgar Degas, en collaboration avec le musée d'Orsay. Un autre train partant de Paris à la même heure permettra aux touristes d'aller jusqu'à Rouen, pour une journée ou deux avec la même formule de packs trajet-musées. Pour le week-end, le pack permet aussi d'ajouter une nuit d'hôtel et d'autres attractions.
"La Normandie mène une politique touristique forte, pour attirer la clientèle française et étrangère et lui proposer une offre touristique adaptée et de qualité", a souligné le président de la région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol. "Si les peintres se sont rendus en Normandie, c'est qu'elle était bien reliée par les chemins de fer à l'époque", a rappelé Laurent Fabius. "Pour la Normandie, l'impressionnisme est un atout extraordinaire", a ajouté le ministre.

Locomotive touristique

Giverny accueille un peu plus de 600.000 touristes par an, dont 200.000 viennent par le train. La gare d'arrivée de Vernon a été rebaptisée Vernon-Giverny et relookée elle aussi aux couleurs de l'Impressionnisme. Les visiteurs sont principalement des touristes de la région parisienne et des étrangers en grand nombre. C'est cette clientèle qui est ciblée par cette opération touristico-ferroviaire qui se poursuivra jusqu'au 27 septembre.
Monet (1840-1926) arrive à Giverny en 1883 avec sa compagne Alice Hoschédé et leurs huit enfants et va louer une grande maison avec potager où il va s'adonner jusqu'à sa mort à ses deux passions, la peinture et la botanique. Le jardin, complètement recréé, que le journal américain "Huffington Post" a classé parmi les dix plus beaux du monde, comporte deux parties, le Clos normand et ses parterres de fleurs et le Jardin d’eau planté de végétaux orientaux et de saules pleureurs, avec son pont japonais et ses nymphéas qui inspireront les fameuses toiles. Le train était très emprunté à l'époque de l'Impressionnisme pour se rendre en Normandie. Monet a consacré pas moins de douze toiles à la gare Saint-Lazare.
L'idée du train de l'Impressionnisme n'est pas nouvelle puisque la SNCF et la région Île-de-France avaient déjà, en juin 2013, décoré des transiliens de la ligne J, partant également de Saint-Lazare et passant à Asnières-sur-Seine, Argenteuil, Pontoise, autres lieux d'inspiration, franciliens cette fois, des Manet, Caillebotte, Hayet et autres ... Monet. L'ambition de la Normandie "berceau de l'Impressionnisme" est bien plus grande. Cette région a fait de ce mouvement une véritable locomotive touristique, elle qui organise déjà, tous les trois ans, un festival sur ce thème avec expositions et animations diverses. La prochaine édition aura lieu en 2016. Celle de 2013 a attiré 1,8 million de visiteurs.

www.letraindelimpressionnisme.fr

Hervé Lionnet

Vendredi 24 Avril 2015



Lu 192 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse