Nouveau recul des accidents ferroviaires en 2012 en Europe



Le déraillement d'un train à Brétigny-sur-Orge a fait sept morts le 12 juillet 2013 © SNCF
Le déraillement d'un train à Brétigny-sur-Orge a fait sept morts le 12 juillet 2013 © SNCF
Le nombre d'accidents ferroviaires a de nouveau diminué en Europe en 2012, avec une baisse de 21 % comparé à 2006, mais les catastrophes de l'an dernier en Espagne et en France devraient rompre la tendance. Selon le dernier rapport annuel de l'Union internationale des transports ferroviaires (UIC), qui porte sur l'année 2012, 1.011 personnes ont trouvé la mort sur les voies ferrées européennes cette année-là, contre 1.095 un an plus tôt. Plus de la moitié des victimes (595 personnes en 2012, 719 en 2011) étaient des intrus - personne présente dans les enceintes ferroviaires malgré l'interdiction d'accès -, tandis que 329 personnes (280 en 2011) ont été tuées à des passages à niveau. Les passagers de trains ne représentent qu'une faible proportions des victimes : ils ne sont que 32 à avoir perdu la vie l'an dernier, soit le même chiffre qu'en 2011, après 41 en 2010 et 27 en 2009. "Nous devrions rester très prudents en analysant les statistiques concernant les accidents et ne jamais oublier que les tendances pourraient être inversées par un seul accident, tel que celui qui s'est malheureusement produit en juillet", a commenté Peter Kleinschuster, président de la commission sécurité de l'organisation. Le 24 juillet 2013, un train a déraillé près de Saint-Jacques-de-Compostelle (nord-ouest de l'Espagne), faisant 79 morts. Quelques jours plus tôt, le 12 juillet, le déraillement d'un train en banlieue parisienne avait tué 7 personnes.
En 2012, les 21 compagnies ferroviaires européennes membres de l'UIC ont opéré 4,1 milliards de trains-kilomètres (nombre de kilomètres parcourus par l'ensemble des trains, pleins ou vides, de voyageurs ou de fret), transporté 7,5 milliards de passagers et un milliard de tonnes de fret. Cette année-là, 79 % des 1.887 accidents graves survenus sur les réseaux ferroviaires européens ont eu pour origine des causes externes. Le reste a été imputé à des causes internes (dont des défaillances techniques, organisationnelles et humaines). En 2006, il y avait eu 2.371 accidents graves. Cela représente 0,46 accident grave par million de train-km parcourus (0,59 en 2006), et 0,25 personne tuée par million de train-km (0,32 en 2006). Il s'agit des niveaux les plus bas depuis sept ans.

AFP

Mercredi 15 Janvier 2014



Lu 62 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse