Quelle place aura le fret dans la stratégie du futur GIU ?


Fruit d'une réflexion commune entre RFF, SNCF Infra et la Direction des circulations ferroviaires, soit les composantes du futur gestionnaire d'infrastructures unifié, le "Grand plan de modernisation du réseau" a été remis à Frédéric Cuvillier. Pour le fret, cette profession de foi devrait être enrichie par les propositions des groupes de travail créés le 18 septembre à l'initiative du ministre délégué aux Transports pour relancer le transport de marchandises par rail... dessertes portuaire incluses.


© GPMD
© GPMD
Commandé à RFF il y a un an par Frédéric Cuvillier, le "GPMR" dresse les grandes orientations de l'infrastructure ferroviaire déclinée en quatre sous-réseaux : le réseau francilien et les nœuds ferroviaires, le réseau LGV, le réseau classique structurant et le réseau de desserte fine du territoire. Pour le transport de marchandises, un enjeu transversal est poursuivi : "Contribuer à la compétitivité du fret ferroviaire en mettant l'accent sur l'intégration européenne du réseau, en améliorant l'offre de sillons et les modes d'exploitation". À l'aune de cette déclaration, la profession de foi du futur GIU s'articule autour de plusieurs objectifs : "Garantir un état technique maîtrisé, la sécurité et la régularité des réseaux, faciliter l'usage du train, adapter les capacités et contribuer à la transition énergétique des réseaux". Au titre de la régularité, la baisse de 20 % des incidents liés à l'infrastructure sur le réseau structurant, la stabilité du graphique ou l'optimisation des temps d'intervention apparaissent. Défis du futur GIU, les leviers d'actions pour atteindre ces objectifs sont l'industrialisation des processus, la modernisation de l'exploitation du réseau et le dialogue avec tous les maillons de la chaîne ferroviaire dont les chargeurs, les entreprises ferroviaires et les autorités organisatrices de transport.

Desserte des ports maritimes

À travers l'offre de sillons, la coordination avec les gestionnaires d'infrastructures voisins ou le déploiement du système européen ERTMS sur de grands corridors, l'une des priorités fret du GPMR est le développement des flux internationaux. Dans ce cadre, le plan de modernisation promeut une "planification stratégique par axe qui permet de mieux articuler sillons commerciaux et plages de travaux afin de développer des sillons longs parcours".

"Mieux articuler sillons commerciaux et plages de travaux afin de développer des sillons longs parcours"


Avec des approches et des réponses différenciées selon les quatre sous-réseaux identifiés, ce GPMR est présenté comme la feuille de route du futur GIU lors des prochaines négociations sur les contrats de projets État-Région (CPER). Dans le fret, elles devront également intégrer les propositions des cinq groupes de travail créés à l'issue de la réunion sur la relance du transport de marchandises par rail organisée le 18 septembre dernier par Frédéric Cuvillier. Présidé par Jean-Claude Terrier, président de l'Union des ports de France (UPF), le troisième intitulé "Fret ferroviaire et grands ports maritimes" a pour périmètre "Comment faire des ports français des points d'entrée du fret européen, et inscrire le mode ferroviaire dans la politique nationale portuaire". Autour de l'innovation technologique et réglementaire, la place du rail dans les chaînes logistiques ou dans l'irrigation des territoires, les propositions des groupes de travail seront transmises au ministre des Transports d'ici la fin du premier trimestre 2014. Elles seront suivies d'un nouveau plan d'actions en faveur du fret ferroviaire...

Érick Demangeon

Lundi 4 Novembre 2013



Lu 682 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse