Réforme de la SNCF : réactions des syndicats aux propos de Macron



© SNCF
© SNCF
Les trois premiers syndicats de la SNCF ont vivement réagi à la vaste réforme de la SNCF esquissée par Emmanuel Macron, dans un entretien datant de juillet, relayé mercredi 6 septembre par "Le Monde". Selon la CGT-cheminots, cet article interne à la SNCF "resurgit au moment où les cheminots se préparent à participer à l’action du 12 septembre pour un Code du travail du XXIe siècle et pour la sauvegarde et le développement du service public ferroviaire". "Chacun aura compris le contre-feu allumé afin de détourner les cheminots des sujets d'actualité. Les cheminots et la CGT ne tomberont pas dans le piège tendu". "Gouvernement et direction SNCF seraient mieux inspirés de répondre aux exigences du moment qui conduisent la fédération CGT à appeler les cheminots à l’action le 12" septembre contre les ordonnances réformant le Code du travail. Roger Dillenseger, de l'Unsa-ferroviaire a également réagi : "Mettre en parallèle le financement du ferroviaire avec les acquis sociaux des cheminots, qui sont liés à leurs contraintes particulières de travail, comme le travail de nuit ou le dimanche, c'est intellectuellement plutôt malhonnête et ce n'est pas une bonne méthode de concertation". "Jouer avec ce type de sujets dans le contexte des ordonnances travail et de l'ouverture à la concurrence, c'est risqué. Cela va créer du mécontentement". "On s'opposera à une paupérisation des cheminots". Du côté de Sud-Rail, selon Érik Meyer, "la ficelle est grosse, on veut faire payer la dette du système ferroviaire aux cheminots en cherchant à les culpabiliser sur leur système de retraite, en leur retirant des acquis liés au contrat de travail". Mais "on n'est pas surpris, c'est cohérent avec le plan Macron global. Après la précarisation des contrats de travail, ce sera derrière la remise en cause de la sécurité sociale et une attaque sur l'assurance chômage". Quant au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, il a estimé jeudi 7 septembre qu'Emmanuel Macron essayait de "diviser" les citoyens avant la mobilisation du 12 septembre.

AFP

Vendredi 8 Septembre 2017



Lu 744 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 10:35 Les OFP tirent leur épingle du jeu


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse