Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrole


Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu, également alimentés par une hausse de sa production.


"Dans un environnement de prix toujours volatil, Total réalise à nouveau un excellent trimestre" © Total
"Dans un environnement de prix toujours volatil, Total réalise à nouveau un excellent trimestre" © Total
Le bénéfice ajusté de Total - qui exclut des éléments volatils et exceptionnels - s'est inscrit en hausse de 14 % à 2,5 milliards de dollars au deuxième trimestre. Cet indicateur-clé du secteur est ainsi supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 2,3 milliards de dollars, selon un consensus établi par Factset. Total a profité d'une hausse de 3 % de sa production d'hydrocarbures à 2,5 millions de barils équivalent pétrole par jour au deuxième trimestre. Elle a été permise par la montée en puissance de nouveaux projets, comme Kashagan au Kazakhstan ou Moho Nord, au Congo.
Le groupe a aussi bénéficié de la remontée des cours du brut, avec un baril de Brent qui a progressé de 9 % sur un an pour atteindre 49,6 dollars en moyenne au deuxième trimestre. Le marché a en effet repris un peu de couleurs depuis que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres gros producteurs non-membres du cartel se sont mis d'accord fin 2016 pour limiter la production et ainsi enrayer l'effondrement des prix.
"Les cours du pétrole ont été volatils cette année et devraient probablement le rester à notre avis, jusqu'à ce que le marché ait plus de clarté sur l'équilibre offre/demande", a estimé le directeur financier, Patrick de La Chevardière. "À court terme nous ne voyons pas de raison qui pourrait expliquer des prix substantiellement plus élevés", a-t-il ajouté. Au final, le bénéfice net du groupe s'est érodé de 2 % à 2 milliards de dollars mais pour des raisons non opérationnelles. Il a en effet pâti de la réévaluation comptable de la valeur des stocks de pétrole du groupe, les cours ayant baissé entre le premier et le deuxième trimestre.
"Dans un environnement de prix toujours volatil, Total réalise à nouveau un excellent trimestre", a salué le PDG, Patrick Pouyanné. "Total tient ses promesses avec constance et voici encore des résultats robustes en dépit de lourdes opérations de maintenance qui étaient planifiées dans l'aval", a salué Marc Kofler, analyste chez Jefferies.

"Total tient ses promesses avec constance"


Le groupe, qui s'est lancé comme tous ses concurrents dans un programme d'économies lorsque les cours du pétrole ont durablement baissé il y a trois ans, a confirmé viser 3,5 milliards de dollars de réductions de coûts pour cette année. Les investissements organiques resteront pour leur part contraints en 2017, entre 14 et 15 milliards de dollars. Mais Total continue d'investir dans de nouveaux projets et envisage des acquisitions. À la tête d'un consortium international avec le chinois CNPCI, le français avait ainsi signé début juillet un accord gazier de 4,8 milliards de dollars avec l'Iran, malgré les pressions de Washington.
"Le groupe dispose des marges de manœuvre pour tirer parti de l'environnement de coûts bas permettant de lancer des projets rentables et d'acquérir des ressources dans des conditions attractives", a souligné Patrick Pouyanné. Total prévoit que la croissance annuelle de sa production devrait être supérieure à 4 % en 2017, soutenue par le démarrage des opérations sur le champ d'Al-Shaheen au Qatar mi-juillet et la poursuite de la montée en puissance des nouveaux projets. "Les démarrages de projets se poursuivront au second semestre, avec principalement Libra Pioneiro au Brésil et Edradour-Glenlivet au Royaume-Uni", indique Total.

Un nouveau siège : "The Link" à la Défense

Total a choisi de rester dans le quartier d'affaires de La Défense, où il implantera son nouveau siège dans la tour "The Link" d'ici 2022. Il a retenu ce site face à deux autres projets concurrents, à la suite d'une consultation interne. Il s'agit d'une tour de 244 mètres de haut et 120.000 m2 conçue par l'architecte Philippe Chiambaretta et portée par Groupama Immobilier, propriétaire d'un terrain de 6.500 m2 à la Défense, dans la banlieue Ouest de Paris, où il prévoit de détruire des bureaux lui appartenant. La particularité de cette tour est de se dédoubler en deux ailes reliées par 30 plateformes dotées de terrasses et de jardins suspendus (les "links") créant des plateaux de 3.000 m2. Ce déménagement permettra de rassembler sur un lieu unique les salariés des sièges des branches Total Global Services et holding, basées à Paris La Défense, soit quelque 6.000 personnes. Le groupe occupe aujourd'hui les tours Coupole et Michelet, à La Défense, qui sont vieillissantes. Un des autres projets en lice était "l'Arboretum" à Nanterre, un vaste campus de bureaux en bois massif, d'une surface de 125.000 m2, agrémenté d'un verger et d'un potager, dessiné par les architectes Laisné-Roussel et François Leclercq et porté par la société Woodeum et BNP Paribas Real Estate. La dernière proposition envisagée par Total était celle des tours Sisters à La Défense, conçues par l'architecte Christian de Portzamparc et portées par le groupe Unibail-Rodamco.

Julien Mivielle

Vendredi 4 Août 2017



Lu 701 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse