Total : inquiétudes pour le site de Carling



© Total
© Total
Un comité central d'entreprise a été convoqué par la direction de Total mercredi 4 septembre pour informer le personnel d'un "projet d'avenir" pour le site de Carling en Moselle, suscitant de nouvelles inquiétudes de suppressions d'emplois. Un porte-parole de Total a confirmé "la tenue d'un CCE le 4 septembre" dont l'ordre du jour est une "information/consultation sur un projet d'avenir pour la plate-forme de Carling". Le géant pétrolier français n'a pas souhaité faire d'autres commentaires, "conformément à la loi qui réserve la priorité de l'information aux partenaires sociaux". Mais selon Aldo Scalzo, syndicaliste CGT à Carling, le "projet d'avenir" pour le site dont parle l'ordre du jour du CCE signifie "l'arrêt du vapocraqueur n° 1" (le n° 2 ayant fermé en 2009) et "la disparition de la chimie de base" sur le site. L'arrêt du vapocraqueur va toucher 350 emplois, sur un total de près de 550 sur le site de Carling. Selon le syndicaliste, la direction veut réduire les emplois sur le site à 350. "En contrepartie, il y aura des annonces de petits investissements" dans les polymères, mais ça ne devrait pas compenser entièrement les pertes d'emplois générées par l'arrêt du vapocraqueur, selon Aldo Scalzo. Le site mosellan de Carling-Saint-Avold, qui transforme du naphta pétrolier en produits pétrochimiques de base destinés à la fabrication de polyéthylène et de polystyrène, emploie 546 personnes, le vapocraqueur n° 1 étant décrit sur le site de Total comme "l'unité mère" du site.
Le vapocraqueur, où un accident avait fait deux morts il y a quatre ans, suscite des inquiétudes récurrentes de fermeture ces dernières années. La convocation du CCE intervient alors que l'industrie pétrochimique européenne est à la peine, du fait d'une demande morose sur le Vieux Continent et d'une concurrence croissante au Moyen-Orient et d'un rebond américain du fait du gaz de schiste.

AFP

Vendredi 30 Août 2013



Lu 115 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse