ArcelorMittal déploie la solution Everysens sur ses wagons


À l’occasion de sa soirée clients le 29 novembre à Paris, Everysens a dévoilé sa stratégie et ses succès commerciaux. Un nouveau boîtier embarqué est annoncé ainsi qu’une plus grande interopérabilité pour sa plateforme enrichie de nouvelles applications.


D’ici fin 2019, la flotte privée d’ArcelorMittal s’élèvera à 4.000 wagons © ArcelorMittal
D’ici fin 2019, la flotte privée d’ArcelorMittal s’élèvera à 4.000 wagons © ArcelorMittal
Premier chargeur de fret ferroviaire en France avec 4.700 trains massifs et 32.000 wagons isolés expédiés par an, ArcelorMittal génère à lui seul 10 % du transport national de marchandises par chemin de fer.

Arnaud Desmonts, directeur transport d’ArcelorMittal © ArcelorMittal
Arnaud Desmonts, directeur transport d’ArcelorMittal © ArcelorMittal
"Après un test sur une vingtaine de wagons en 2017, nous avons décidé d’équiper l’ensemble de notre flotte privée de la solution Everysens, soit 3.200 wagons. En 2018, un tiers sera doté de ses boîtiers embarqués", confie Arnaud Desmonts, directeur transport du groupe sidérurgique. En parallèle, sa filiale SteelTrack chargée de piloter ses flux ferroviaires européens a déployé la solution de visibilité de la start-up. "Il s’agit pour nous d’améliorer notre service client en maîtrisant notre logistique de bout en bout grâce à une visibilité accrue sur nos livraisons et d’améliorer l’efficience du parc wagons en optimisant sa rotation".
 
Solution multimodale

Lauréat de l’appel à projet innovant du Club Demeter en 2015, Everysens a engrangé plusieurs succès commerciaux depuis. Fournisseur d’une solution de traçabilité à partir de la technologie Internet des Objets (IoT) et d’une plateforme en ligne adossée à des algorithmes de traitements des données, l’entreprise créée il y a trois ans s’adresse à plusieurs profils de clients à la tête d’actifs mobiles. En sus d’ArcelorMittal, ID Logistics, Danone Waters, T3M, Gefco, Colas Rail, Borealis ou Saint-Gobain et Eqiom recourent à son offre modulaire. "En croisant les données extraites des systèmes d’information de nos clients avec celles collectées directement sur les moyens de transport, Everysens fournit une information fiable, pertinente et orientée métier. En trois ans, notre plateforme collaborative et nos services ont repoussé les limites de la visibilité dans la logistique industrielle", explique son directeur général, Youness Lemrabet.

Youness Lemrabet, directeur général d’Everysens © Everysens
Youness Lemrabet, directeur général d’Everysens © Everysens
Plus de 10.000 actifs sont aujourd’hui suivis par sa plateforme dont 6.000 wagons mais aussi des remorques dans le cas de Gefco et des supports de manutention comme des chevalets pour le transport de verre plat pour Saint-Gobain. "Soit l’équivalent de 28.000 flux traqués chaque mois".
 
Vers plus de prédictif et d’interopérabilité

Avec une équipe de 24 personnes, Everysens compte poursuivre ce développement. Rebaptisé Omnitrack et construit par Alliansys à Honfleur, son nouveau boîtier embarqué accepte désormais tous les canaux de transmission. Il bénéficie en outre d’une autonomie de dix ans et d’une gestion à distance renforcée de ses applicatifs logiciels. Côté plateforme, l’ouverture avec les systèmes d’information clients sera développée et ses modules dédiés à la simulation et à la gestion prédictive des événements enrichis. "Son interopérabilité avec d’autres boîtiers et capteurs sera également améliorée sachant que notre plateforme est déjà ouverte à huit boîtiers et capteurs différents. L’objectif est de proposer un «décodeur» universel", projette Youness Lemrabet.


Érick Demangeon

Jeudi 6 Décembre 2018



Lu 1757 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy