Bolloré va investir 300 M EUR dans le transport et la logistique en Afrique


Bolloré va investir 300 millions d'euros en 2018, dans ces secteurs en Afrique où la croissance devrait progresser pour atteindre 3,5 % en 2019.


Bolloré assure depuis 2004 la gestion et l'exploitation du terminal à conteneurs du port d'Abidjan © Bolloré
Bolloré assure depuis 2004 la gestion et l'exploitation du terminal à conteneurs du port d'Abidjan © Bolloré
"Nous sommes déterminés à investir en Afrique, à participer à la transformation logistique de ce continent qui offre des perspectives de développement certaines" a affirmé Philippe Labonne, directeur général de Bolloré transports et logistiques. "Nous allons persévérer dans nos investissements avec un montant de 300 millions d'euros en 2018 pour améliorer les infrastructures et lancer de nouveaux projets", a poursuivi, Philippe Labonne, en marge de l'Africa CEO-Forum, réunissant les patrons, qui se tient depuis lundi 26 mars à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.
Philippe Labonne a également annoncé, pour "juin 2019", la construction à Abidjan d'un second terminal portuaire capable d'accueillir les "plus grands porte-conteneurs fréquentant les côtes africaines". Le groupe Bolloré assure depuis 2004 la gestion et l'exploitation du terminal à conteneurs du port d'Abidjan, leader en Afrique de l'Ouest et représentant 90 % des échanges extérieurs de la Côte d'Ivoire. Le port d'Abidjan approvisionne également les pays de la sous-région dépourvus de façades maritimes (Mali, Niger et Burkina Faso).

"Un second terminal portuaire à Abidjan pour juin 2019"


Enfin, les investissements du groupe vont concerner le stockage en Afrique de l'Est et "la fluidification de la logistique" sur le continent. "En Afrique un conteneur reste en moyenne quinze jours dans les ports contre deux en Asie, ces treize jours font la différence entre la compétitivité d'un producteur en Afrique et la productivité d'un producteur en Asie" a souligné Philippe Labonne.
Bolloré, leader dans l'exportation des matières agricoles en Côte d'Ivoire, a inauguré fin février à Abidjan un nouvel entrepôt moderne destiné à accroître le stockage du cacao dont le pays est le premier producteur mondial. Le groupe a récemment construit un nouvel entrepôt ultramoderne de 600.000 m3 à Rouen qui permet de livrer des produits pétroliers à l'Afrique.

Indemnisations pour le projet ferroviaire Bénin-Niger

Bolloré a demandé mardi 27 mars des indemnisations et s'est dit "déçu" de la demande du gouvernement béninois de le voir se retirer au profit de la Chine d'un projet de chemin de fer qui doit relier le Bénin au Niger. Le président béninois, Patrice Talon, a demandé au groupe français et à son concurrent béninois, Pétrolin, de se "retirer, à l'amiable, du projet" ferroviaire et assure qu'ils seront "indemnisés de façon équitable". "Il semble aujourd’hui que la présence même du groupe Bolloré dans le projet en gêne la réalisation", a déclaré Philippe Labonne. "On est un peu déçu de ne pas le réaliser. Mais, in fine, si cette boucle se réalise, ce sera aussi une bonne nouvelle pour la région", a poursuivi Philippe Labonne. Bolloré affirme qu'il sera "satisfait" de la réalisation de ce grand projet "dans la mesure où le groupe aura été indemnisé des investissements qu'il a déjà réalisés, notamment la construction de 140 km de ligne".
"Un investisseur privé ne peut pas financer seul le chemin de fer que nous voulons", a affirmé le chef de l'État béninois, dans un entretien au magazine français "Challenges", qualifiant le projet voulu par le groupe Bolloré de "bas de gamme". "En général, on nous a reproché sur ce projet d'avancer trop vite", alors que "le projet est bloqué du fait d'un imbroglio juridique", a ironisé Philippe Labonne. "La Chine dispose des moyens financiers nécessaires", a souligné Patrice Talon, pour assurer des travaux estimés à 4 milliards de dollars. "La Chine a démontré son savoir-faire technique" en ce qui concerne les infrastructures en Afrique, a ajouté le président.
En 2008, le Bénin et le Niger avaient lancé un appel d'offres commun pour construire et gérer un réseau ferroviaire de 740 km reliant Cotonou à Niamey. Il avait été remporté par Petrolin, la société de l'homme d'affaires Samuel Dossou, avant d'être confié en 2013 au groupe Bolloré, via la société Bénirail, un partenariat privé-public. En octobre dernier, la justice béninoise a donné raison au Béninois, déboutant Bolloré. Après des années d'imbroglio judiciaire, et des mois de négociations, le projet béninois est toujours au point mort, dans un pays de 10 millions d'habitants, dont l'économie dépend de son port.

AFP

Mercredi 28 Mars 2018



Lu 997 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy