Conteneur : vague de désordre chez les premiers de la classe


Dans la ligne régulière, l'ordre établi parmi les leaders mondiaux est bouleversé. MSC se rapproche de la première place, Cosco retrouve sa quatrième position.


© J & N
© J & N
Avec 3,922 millions d'EVP de capacité déployée, une flotte de 590 porte-conteneurs (dont 159 en propriété et 431 en affrètement) l'opérateur genevois MSC continue de progresser. Selon le dernier palmarès d'AXS Alphaliner, il s'approche aujourd'hui dangereusement du danois Maersk, le numéro un mondial qui affiche une offre de transport de 4,131 M EVP avec 711 navires (dont pas moins de 299 unités en propriété). Pour mémoire, au 1er janvier 2021, Maersk affichait 4,107 M EVP et MSC 3,856 M EVP.

Pourtant, contrairement à son confrère danois de l'alliance 2M, ce n'est pas en pratiquant l'exercice périlleux de la croissance externe que la compagnie italienne basée à Genève est parvenue à voir augmenter sa capacité. Car Maersk a toujours affiché un appétit féroce en s'offrant notamment Sea-Land, P&O Nedlloyd puis Hamburg Süd, au fil des années.

Cinq mégacarriers en commande pour MSC

Si MSC doit continuer à marquer des points, c'est grâce surtout aux cinq mégacarriers de 23.656 EVP dont il va prendre livraison dans les mois qui viennent. Selon le consultant parisien Alphaliner, son carnet de commandes devrait lui rapporter une capacité supplémentaire de 96.000 EVP d'ici 2024. Par rapport à sa flotte actuelle, le taux de croissance généré par ses commandes s'élève à 16,9 %, soit 1,9 % de plus que la moyenne globale du marché qui se chiffre aujourd'hui à environ 15 %. Sa stratégie de croissance concernant son outil naval est beaucoup plus modeste pourtant par rapport aux deux taïwanais Evergreen (52,9 %) et Wan Hai (36,9 %, d'une part, et vis-à-vis de l'israélien Zim (35,5 %).

Tandis que Maersk n'a pas prévu de commandes à court terme, il se dit satisfait des 4 M EVP dont il dispose sur le marché à ce jour, selon Alphaliner. Quant au français CMA CGM qui avait occupé pendant des années la troisième place mondiale avant de la perdre et de passer au quatrième rang au profit du chinois Cosco, il continue d'avancer.

CMA CGM retrouve sa troisième place

On peut considérer que CMA CGM a retrouvé la place à laquelle il était si attaché, avec une capacité de 3,008 M EVP. L'écart qui le sépare de Cosco qui affiche 3,014 M EVP, est d'ailleurs devenu presque insignifiant. Tous deux affichent une part identique du marché, à 12,4 %. Il faut dire que l'année 2020 s'est montrée plutôt lucrative pour la plupart des armateurs de la ligne régulière par rapport à 2019. Si le nombre de conteneurs transportés a plutôt baissé au cours de la première partie de l'exercice, une stratégie commune s'est forgée sur le marché. 

La plupart des acteurs ont réduit en 2020 leur capacité pour permettre aux taux de fret de résister. Ceux-ci ont d'ailleurs augmenté, permettant aux principaux opérateurs de renouer avec les bénéfices. Depuis le début de l'année en cours, la croissance des taux ne ralentit pas. "Soutenue par une demande qui reste vigoureuse, les prix du transport maritime conteneurisé se sont maintenus à des niveaux élevés au mois de mars", estime Upply. Dans sa dernière étude, celui-ci explique que la perspective d’un retournement de marché en début d’été en faveur des chargeurs s’éloigne.

Vincent Calabrèse

Vendredi 23 Avril 2021



Lu 2063 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal