De nouvelles performances financières pour Hapag-Lloyd


Hapag-Lloyd est parvenu au premier semestre de l'année à s'assurer une glorieuse santé financière. Le transporteur maritime allemand estime qu'il doit cette situation à la très bonne tenue des fret maritimes durant la période. Il regrette toutefois avoir dû lui aussi payer trop cher ses frais de carburant.


© Hapag-Lloyd
© Hapag-Lloyd
Le transporteur maritime allemand Hapag-Lloyd a vu, au premier semestre, son chiffre d'affaires grimper de 76 % pour atteindre 17,7 milliards de dollars (17 millions d'euros). Son Ebitda (bénéfice brut), lui, a presque triplé, en dépassant la barre des 10 md USD, pour s'établir à 10,5 md USD.
Quant à son bénéfice net, il a nettement été multiplié par trois à fin juin, grimpant de 3,23 md USD au cours des six premiers de 2021 à 9,04 md USD cette année.
À l'instar de nombre de ses confrères de dimension globale, le 5e opérateur mondial du secteur conteneurisé ne doit pas cette forte amélioration de ses résultats à la progression du nombre d'EVP transportés. Celui-ci est resté autour de 6 millions d'EVP, le volume déjà acquis au premier semestre 2021.

"L'intégration de NileDutch a contribué au bond du groupe sur le marché africain"


Au cours de cette période, l'Afrique est le seul marché mondial où la progression du trafic de Hapag-Lloyd a été aussi élevée au cours des six premiers de l'année. Si cette région du monde lui a permis de transporter seulement 326.000 EVP, ce volume a marqué une hausse de 44 % par rapport au premier semestre 2021.
Un bond qui est dû à l'évidence à l'intégration du néerlandais NileDutch. Mais ce n'est pour autant que cette forte augmentation a perturbé l'ordre planétaire sur le marché africain. Son trafic sur le secteur n'a représenté que 5 % de tout ce que se sont partagé l'ensemble des transporteurs.
L'Extrême-Orient lui a permis d'embarquer sur ses porte-conteneurs 1,17 M EVP, en recul toutefois de 1 % par rapport à 2021. Une région du monde qui représente 20 % des parts de marché sur le secteur.
L'Amérique Latine a généré pour la compagnie un volume de 1,48 M EVP, en diminution de 3 % sur un an. Un marché sur lequel elle contrôle pas moins d'un quart des flux mondiaux sur le secteur par rapport à l'ensemble de ses partenaires et concurrents
Sur le marché transatlantique, le groupe germanique a transporté 1 M EVP. Un chiffre en stagnation par rapport à 2021 mais qui représente 17 % du marché global.
Les navires de la compagnie maritime allemande ont embarqué sur le secteur transpacifique 861.000 EVP. Un trafic qui s'est avéré en baisse sur un an de 4 % mais qui constitue 14 % des flux dans le monde.
Au Moyen-Orient, la hausse du nombre d'EVP s'est élevée à 2 % pour atteindre 802.000 EVP. Le marché intra-asiatique a représenté pour Hapag-Lloyd 311.000 EVP. Ce marché a représenté une augmentation annuelle de 5 %.

La manne des taux de fret en explosion

En revanche, la compagnie a de nouveau tiré profit de l'excellente conjoncture qui a perduré au cours de la période sous revue dans le marché de la ligne régulière.
Elle a en effet bénéficié des taux de fret moyens en hausse de 70 % en un an, passant de 1.732 USD au cours des six premiers mois de 2021 à 2.950 USD par EVP cette année.
Les observateurs estiment que le groupe a cueilli les fruits d'une hausse généralisée des taux et notamment de ceux de la liaison transatlantique qui ont grimpé à une époque de 100 % pour s'établir à 2.862 USD.
Autres marchés ayant contribué à la bonne santé financière de Hapag-Lloyd, l'Amérique Latine (en hausse de 88 %), le Transpacifique et l'Intra-Asie (+ 85 %),

Vincent Calabrèse

Jeudi 18 Août 2022



Lu 1323 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 17:41 L'UMPF veut s'étoffer pour mieux convaincre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal