Hydrogène : le "travail en cluster" pour atteindre plus vite la décarbonation


Dans le cadre du mix énergétique, si l’hydrogène apparaît déjà comme une panacée pour le transport maritime, ce carburant alternatif rencontre encore de nombreux obstacles. Pour les écarter plus rapidement, les professionnels prônent le partenariat.


La barge Zulu 6 © VNF
La barge Zulu 6 © VNF
Pour débloquer les verrous que connaît encore l'hydrogène et faire progresser plus rapidement la décarbonation, les industriels du secteur affirment que son développement présente un enseignement : ne pas travailler seuls.

Lors du salon Euromaritime, organisé par "Le Marin" à Marseille du 28 au 30 juin, le groupe Ouest France et le Gican, Jean-Jérôme Semat, le PDG France et Afrique de l’Ouest d’Alfa Laval, affirmé : "pour obtenir 40 % de décarbonation de plus par rapport à l’existant, il faut se diriger vers l’innovation".

Il pense que le mix énergétique doit passer par l’hydrogène. Mais, selon le dirigeant du groupe suédois, la meilleure solution est de "travailler en cluster". Car, aux yeux du dirigeant, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2030 à 2050, le délai "est très court". Ainsi a-t-on découvert que groupe coopère avec ABB. Reconnaissant que l’on se trouve encore "à un stade expérimental", Mohamed Ait Moulay, le directeur de la division maritime et des ports du groupe suédo-suisse, a déclaré : "pour la marine marchande, l’hydrogène présente des contraintes majeures".

Jusqu'à quel volume peut-on s’approvisionner pour ce carburant alternatif ? Comment le stocker ? Selon lui, ajoutées aux contraintes réglementaires, en raison de "sa proximité avec un gaz hautement explosif", les questions sont encore nombreuses. Pour le vice-président de Neopolia, Pascal Lemesle, il reste également à prouver l’efficacité de l’hydrogène, son taux de défaillance, son prix. Car, selon lui, ce carburant demeure une énergie chère. Il estime en outre qu'il va falloir affronter "les problèmes de sécurité et le volume qu’il occupe à bord". L’hydrogène prend, selon lui, la place d’un conteneur de 20 pieds.

Le dossier du "Zulu 6" est prêt

Pourtant, les choses avancent. Cette conférence a été pour la Compagnie fluviale de transport (CFT), du groupe Sogestran, l’occasion de présenter à l'auditoire son projet "Zulu 6". Un automoteur propulsé à l'hydrogène vert s'inscrivant dans le cadre du programme européen Flagships.

"Un carburant alternatif confronté à un vide réglementaire"


David Patron, directeur commercial de la société havraise, a indiqué que la péniche est prête. Il reste, selon lui, à installer le carburant alternatif à bord, à savoir des piles à combustible de 300 bars et de 300 kg. Il ajoute que l’objectif est de faire parcourir à ce pousseur 50 km par jour.

Le responsable commercial de CFT reconnaît que "l’on se trouve aujourd'hui confronté à un vide réglementaire". Il estime toutefois que le dossier est prêt et que les dernières étapes sont à finaliser fin 2022".

Vers une nouvelle stratégie portuaire

De son côté, Jean-Pierre Chalus, le président de l'Union des ports de France (UPF), estime que "l'hydrogène va imposer une nouvelle stratégie portuaire nationale". Selon lui, ce carburant alternatif va en quelque sorte "reformater la logique et le développement des ports".

S'il ne se déclare pas hostile au mix énergétique, il s'interroge. Aux yeux du président de l'institution portuaire, "la cohabitation entre les différents types de carburants (le GNL, l'hydrogène et les carburants d'origine fossile) pose problème". Avec cette évolution, il estime que "les ports vont devoir repenser leur schéma". Car, à ses yeux, les logiques, en fonction des ports, vont être différentes.

Jean-Pierre Chalus n'imagine voir des établissements portuaires rejeter des clients armateurs au cas où certains navires soient propulsés avec un carburant qui ne soit pas disponibles dans leurs installations. Les doutes du président de l'UPF l'encouragent à demander que les ports soient intégrés eux-aussi aux études conduites par les entreprises associées dans les solutions conduisant à la décarbonation.

Vincent Calabrèse

Vendredi 1 Juillet 2022



Lu 2158 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Août 2022 - 17:53 Année morose pour le port de Béjaïa


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal