Jean Castex présente son programme pour l'AFITF


L'ancien Premier ministre Jean Castex, auditionné à l'Assemblée nationale en tant que futur président de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France, a reconnu la nécessité d'investir massivement dans le ferroviaire pour décarboner les transports, mais sans oublier la route, essentielle "pour désenclaver les territoires".


Jean Castex © Natalie Castetz
Jean Castex © Natalie Castetz
"Tantôt on me présente comme un fervent défenseur du train, ce qui est exact et revendiqué, et tantôt comme un chaud partisan de la route. Je pense qu'il faut les deux", a assuré Jean Castex, le 27 juillet, devant la commission du développement durable de l'Assemblée nationale. L’ancien premier ministre était auditionné en tant que futur président de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf).

S'il a validé l'intention du président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, de doubler la part modale du train dans les déplacements des Français en la faisant passer de 10 à 20 %, la route reste une infrastructure essentielle à ses yeux.
"Pour désenclaver les territoires, nous devons investir dans la route", a-t-il insisté, revendiquant la relance de plusieurs projets routiers à l'arrêt depuis de nombreuses années lorsqu'il était à Matignon.

Alors que Jean-Pierre Farandou réclame 100 milliards d’euros d'investissement dans le ferroviaire sur quinze ans, Jean Castex a reconnu que les investissements pour la régénération du réseau étaient "insuffisants". "Mais c'est quand même nettement supérieur aux dix années précédentes", a-t-il souligné.

Le député David Valence (Horizons), également président du Conseil d'orientation des infrastructures, a rappelé que la rénovation de l'intégralité des petites lignes en France coûterait 7 milliards d'euros sur dix ans. "Nous avons triplé les moyens affectés aux petites lignes", à près de 180 millions d'euros entre 2020 et 2022, a tenu à rappeler Jean Castex. "Je peux reconnaître que ces 180 millions sont insuffisants, mais grâce à ça nous avons remis à niveau 1.500 km de petites lignes", a insisté l'ancien Premier ministre.

"Équité territoriale"

Accusé de privilégier le "tout TGV" au détriment des trains du quotidien, Jean Castex a contesté l'existence d'une politique favorisant uniquement la grande vitesse. "Allez dire aux gens de Perpignan qu’eux, le TGV, ils n'y ont pas droit, c'est une question d'équité territoriale", a lancé l'ancien élu de Prades (Pyrénées-Orientales) à l'attention des opposants aux futures LGV Bordeaux-Lyon ou Montpellier-Perpignan.

Interrogé sur le Lyon-Turin, il a rappelé que le sujet important restait "le financement des accès" car "la facture (évaluée à 15 milliards d'euros) est extrêmement élevée". "Il va y avoir des choix lourds", a prévenu Jean Castex, tout en insistant sur le fait que la remise en question du projet n'était pas à l'ordre du jour. Dans l'après-midi, la commission du développement durable de l'Assemblée nationale a émis un avis favorable pour la nomination de Jean Castex à la tête de l'Afitf par 26 voix pour, 10 contre et 13 abstentions, blancs ou nuls.

AFP

Jeudi 28 Juillet 2022



Lu 1525 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal