La Méridionale : débuts difficiles sur la ligne Tanger et éclaircies sur la Corse


La diversification de La Méridionale sur le Maroc est confrontée à des difficultés imprévues dues à la crise sanitaire. Mais, depuis le 25 février, la compagnie du groupe Stef connaît son plan de charge entre Marseille et la Corse jusqu’à fin 2022.


© Zauerzapfe
© Zauerzapfe
Une nouvelle délégation de service public (DSP) est en vigueur entre Marseille et cinq ports corses. Jusqu’à fin 2022, elle attribue à La Méridionale deux lignes : Marseille-Ajaccio partagée avec Corsica Linea et Marseille-Propriano. Dans la DSP précédente, la filiale maritime du groupe Stef exploitait les services entre Marseille, Porto-Vecchio et déjà, Propriano. 

"La Méridionale se repositionne sur Ajaccio avec un financement solide et une nouvelle collaboration avec Corsica Linea. Pour toutes ces raisons, nous sommes satisfaits", déclare Stanislas Lemor, PDG du groupe Stef qui présentait le 12 mars ses résultats 2020. Le chiffre d’affaires de sa compagnie maritime chute de plus de 42 % pour s’établir à 57 M EUR, et sa perte opérationnelle s’accroît à 26 M EUR ( - 6,2 M EUR en 2019). "2020 a été très compliquée pour La Méridionale avec une desserte limitée à deux ports départementaux corses n’utilisant que le "Kalliste" et le "Piana", ainsi qu'une baisse des fréquences imposée par la crise sanitaire ».

Diversification sur le Maroc

Les frais d'exploitation des deux autres navires de la compagnie ont contribué à creuser sa perte opérationnelle en 2020. D’un côté, la charte de frètement du "Girolata" à GNV a été suspendue pour partie lors du premier confinement puis arrêtée en septembre. De l’autre, La Méridionale a acquis un nouveau navire pour pouvoir se porter candidat à une DSP longue sur la Corse qui a avorté. Rebaptisé "Pélagos", ce navire acheté 30,6 M EUR à DFDS a été livré en mai.
 

La compagnie se repositionne sur Ajaccio avec un financement solide et une collaboration avec Corsica Linea


La compagnie a donc supporté les coûts de ces deux navires sans activité jusqu’au 3 décembre 2020. À partir de cette date, elle les a alignés sur un nouveau service ropax entre Marseille et Tanger. Avec deux à trois rotations par semaine, "la ligne a connu un très bon démarrage avec le "Girolata", autorisé à transporter des passagers et du fret. Le "Pélagos" quant à lui, n’a pas obtenu l’autorisation de transporter des passagers par les autorités marocaines pour des raisons sanitaires. Fin janvier enfin, les conditions d’entrée des voyageurs sur les territoires français et marocain se sont durcies et le trafic passagers sur le "Girolata" s’est arrêté", explique Stanislas Lemor.

Le "Pelagos" part en Irlande

La Méridionale a donc dû adapter son offre à partir de février. Seul le "Girolata" est désormais aligné entre Marseille et Tanger sur la base d’une rotation par semaine, et ne transporte que du fret en raison des restrictions sanitaires en vigueur en France et au Maroc. Le "Pélagos" a été frété en février à Corsica Linea pour suppléer l’arrêt du "Paglia Orba" sur Ajaccio. Depuis, il est à Marseille sans activité. "Nous lui recherchons un nouveau frètement le temps que les conditions soient plus favorables entre Marseille et Tanger". En 2021, l’amélioration des résultats de La Méridionale dépendra de la rentabilité du "Girolata" et du "Pelagos" si possible sur le Maroc, espère le président de Stef. Entre-temps, on a appris que le "Pelagos" doit être affrété par DFDS pour être exploité sur la ligne Dunkerque-Rosslare.

Érick Demangeon

Mardi 16 Mars 2021



Lu 1824 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal