La chute des trafics liés à la sidérurgie impacte lourdement le port de Dunkerque


Le port de Dunkerque accuse une baisse de trafic de 14 % en 2020, n’atteignant que 45,2 Mt à cause de l’arrêt des hauts-fourneaux Arcelor. Les conteneurs tirent leur épingle du jeu.


© Axis
© Axis
Les vracs liquides de Dunkerque avaient subi la fermeture de la raffinerie des Flandres. Cette année, c’est au tour des vracs solides de subir la baisse d’activité d’ArcelorMittal, qui devrait cependant n’être que provisoire. Pour la première fois, le tonnage total de cette catégorie passe au second plan, derrière les marchandises diverses. Ces dernières, avec 19,3 millions de tonnes, affichent pourtant une baisse de 4 %. Dans cette grande famille, on trouve les conventionnelles, ou breakbulk, en majorité des produits sidérurgique, finis ou semi-finis, destinés à l’industrie automobile. Leur tonnage diminue de moitié, à 600.000 tonnes. Le trafic transmanche y est également inclus. Cela concerne 14,8 millions de tonnes, soit 1 % de moins qu’en 2019.
Quant aux chiffres du trafic roulier avec la Grande-Bretagne, ils sont très contrastés. Les 173.000 véhicules de tourisme transportés en 2020 représentent une baisse de 70 %. Mais dans le même temps, le transport roulier de fret, avec 607.000 camions ou remorques, a augmenté de 4 %. La baisse de 54 % du nombre de passagers, avec 1,07 millions de personnes embarquées à destination de Douvres, est moins importante que celle des véhicules de tourisme car les chauffeurs de poids-lourds ont continué leurs traversées.

Le "port sec" va doubler de capacité

Avec 463.000 EVP manutentionnés en 2020, le trafic conteneurisé augmente de 2 % et même de 5 % pour les seuls conteneurs pleins. L’activité conteneurisée a progressé de 130 % au cours de dix dernières années. Côté terrestre, les parts modales pour le transport de conteneurs n’évoluent pas, avec 7 % pour le fluvial et 2 % pour le ferroviaire. Ce dernier mode pourrait cependant se développer à l’avenir, puisque le "port sec", c’est à dire le chantier ferroviaire situé en arrière du terminal à conteneurs, va doubler de capacité. Fin 2021, il bénéficiera de quatre voies, contre deux actuellement, et pourra en outre accueillir des trains longs de 850 mètres.
Du côté des vracs liquides, la diminution est forte en 2020 : 7,7 millions de tonnes, soit 18 % de moins que l’année précédente. Les hydrocarbures ne sont pas en cause, à 3,4 millions de tonnes, ils affichent une certaine stabilité depuis cinq ans. En revanche, les importations de GNL accusent le coup avec seulement 3,5 millions de tonnes, soit une chute de 31 % par rapport à 2019, année qui constituait il est vrai un record exceptionnel. Avec une très forte demande de GNL, le marché asiatique a attiré en 2020 tous les chargements de gaz vers l’Asie.

La lente reprise des hauts-fourneaux

Les vracs solides constituent la principale cause de perte de tonnage du port de Dunkerque en 2020. Fournisseur de l’industrie automobile, les installations d’ArcelorMittal ont été touchées de plein fouet par l’arrêt de la demande en provenance de ce secteur d’activité. Depuis mars 2020, le principal site industriel de Dunkerque a tourné au ralenti, avec un seul haut-fourneau en fonctionnement sur trois. En conséquence, les importations de charbon et de minerai de fer sont divisées par deux. En août, Arcelor a remis en route un second haut-fourneau. Le troisième redémarrera en janvier 2021. Sur l’année, les importations de minerais de fer (8,7 millions de tonnes) accusent une baisse de 34 % et celles de charbon (3,6 millions de tonnes) de 28 %.
Les volumes de petits vracs solides (2,5 millions de tonnes), essentiellement du sable et des granulats, ne diminuent que de 13 %. Pour les vracs solides, la seule bonne nouvelle vient des céréales. Avec une très bonne récolte 2019, tant en quantité qu’en qualité, les exportations de Dunkerque augmentent de 63 % et culminent à 3,3 millions de tonnes pour l’année 2020. Un nouveau record historique pour le port, le précédant datant de 2015 avec 3,1 millions de tonnes. Au total, l’ensemble de la catégorie des vracs solides accuse une perte de trafic de 22 % par rapport à 2020, n’atteignant que 18,1 millions de tonnes. Pour l’ensemble des trafics, la baisse de tonnage est de 14 %. Avec 45,2 millions de tonnes manutentionnées en 2020, le port de Dunkerque se maintient cependant au-dessus des 42,7 millions de tonnes, le niveau d’étiage atteint en 2010.

Étienne Berrier

Vendredi 15 Janvier 2021



Lu 966 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 16:47 Port-la-Nouvelle au milieu du gué


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal