Le Havre : les transporteurs routiers expérimentent les nouveaux systèmes de rendez-vous portuaires


Depuis la suspension du rendez-vous communautaire "Truck Appointment System" (TAS) sur les terminaux de Port 2000, fin 2017, de nouveaux systèmes sont proposés aux transporteurs routiers par les manutentionnaires havrais.


© Éric Houri
© Éric Houri
"La première phase du système a été lancée avec succès, assure la GMP. Après une semaine d’utilisation, le constat est indéniablement positif". Le 8 février, la Générale de manutention portuaire (GMP) a mis en place sur le terminal de France son propre système de prise de rendez-vous à destination des transporteurs routiers. L’objectif était de prendre le relais de l’ancien système communautaire, développé par Soget : il avait été initié en février 2011 avec une expérience pilote destinée à réduire les temps d’attente aux portes des terminaux à conteneurs. Généralisé en 2014 sur les terminaux de Port 2000, il avait finalement été suspendu le 30 novembre dernier, faute d’accord entre les acteurs portuaires concernant, notamment, le système de facturation du service.

"Rendre plus fluide et dynamique la prise des rendez-vous"


Le but est resté le même : "Rendre plus fluide et dynamique la prise des rendez-vous", rappelle la GMP. Mais le nouveau système vise à offrir de nouveaux avantages : "Au sein d’un même shift de travail (matin ou après-midi), il est possible pour un transporteur ayant deux rendez-vous sur des plages horaires différentes de les regrouper sur une seule plage horaire, et de minimiser ses temps d’attente ainsi que les tours à vide". L’autre atout de cet outil est sa réactivité, affirme la GMP : il permet de "libérer les créneaux réservés non utilisés afin qu’ils puissent bénéficier rapidement à la communauté de transporteurs".

Une réelle ouverture

Du côté des transporteurs routiers, la satisfaction semble unanime, tant sur l’outil lui-même que sur la façon dont il a été développé : "Nous avons rencontré une réelle ouverture et une vraie volonté de collaborer", apprécie Benoît Lefebvre, représentant de la FNTR Normandie. Idem pour l’OTRE Normandie, dont le secrétaire général, Philippe Bonneau, constate "globalement une nette amélioration du système".  Avec TLF Normandie, les professionnels ont été invités à participer à une dizaine de réunions au sein d’un groupe de travail, qui est même allé jusqu’à Paris rencontrer le conseiller technique transports au cabinet du Premier ministre. Et tous ont approuvé l’outil, à l’unanimité, le 15 février.
Prochaine étape, la phase 2 sur laquelle la GMP va travailler conjointement avec les fédérations de transporteurs. Elle comprend l’accès aux rendez-vous "flex", qui permettra, "pour les transporteurs qui y sont préparés et qui le souhaitent, d’anticiper leurs prises de rendez-vous et de piloter leur planning de livraison plus en amont".
Reste que, si la prise de rendez-vous demeure totalement gratuite, la GMP a annoncé que les annulations tardives et les rendez-vous non présentés ("no-show") feraient à terme l’objet d’une facturation. Des pénalités que n’applique pas le manutentionnaire Terminaux de Normandie (TN), qui de son côté a repris son ancien système de rendez-vous, développé en interne. "Nous n’approuvons pas ce côté unilatéral des sanctions, commente Philippe Bonneau. Si "gendarmisation" il y a, il faut alors la réciprocité, par exemple en cas de retard du terminal". Un système de bonus-malus serait en discussion. Prochaine réunion du groupe de travail avec la GMP le 2 mars.

Natalie Castetz

Mercredi 28 Février 2018



Lu 1621 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:14 Hamburg Süd dope la croissance de Maersk


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy