Le commerce mondial, menace croissante pour les espèces


Les échanges mondiaux de biens représentent une menace croissante pour les espèces animales et végétales, menace qui peut désormais être mesurée et détaillée.


Les parties les plus sombres représentent les zones les plus menacées par les importations des États-Unis © Nature Ecology and Evolution
Les parties les plus sombres représentent les zones les plus menacées par les importations des États-Unis © Nature Ecology and Evolution
Des chercheurs ont publié un "Atlas mondial des menaces", détaillant par nuances de couleurs l'impact des exportations destinées aux États-Unis, en Chine, au Japon et à l'UE sur l'environnement.
Pour produire le café ou le soja, des forêts ont été rasées à Sumatra (Indonésie) et dans le Mato Grosso (Brésil), ajoutant aux pertes d'habitat menaçant déjà des dizaines d'animaux et de plantes dans ces régions, montre par exemple cette carte, parue dans le journal "Nature Ecology and Evolution ". Des iPhones aux meubles Ikea, toute la chaîne mondialisée de produits manufacturés contribue ainsi au déclin de la faune et la flore sauvages : un tiers des menaces sur les espèces sont liées au commerce international, avait souligné une précédente étude.

Consommation au Nord, menace au Sud

Pour mieux identifier ces "points chauds", les scientifiques ont passé en revue près de 7.000 espèces jugées menacées par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et les origines et destinations de centaines de produits.
L'étude permet ainsi de voir qui menace le plus qui. Par exemple, environ 2 % de la menace pesant sur la grenouille atelopus spumarius du Brésil peut être attribuée aux coupes du bois utilisé pour des biens destinés aux États-Unis.
Le bois de Malaisie, largement commercialisé en Europe et en Chine, a lui un peu plus privé d'abri l'éléphant, l'aigle criard et l'ours malais. Tandis qu'au Brésil, l'élevage bovin concourt à la déforestation, avec parmi les victimes le brachytèle, singe endémique de cette région. De même, la demande croissante d'huile d'olive en provenance d'Espagne et du Portugal pourrait faire disparaître le lynx, directement affecté par la construction de barrages nécessaires à l'irrigation.
Pour Keiichiro Kanemoto, de la Shinshu University à Matsumoto (Japon), ce travail "devrait faciliter les coopérations directes entre producteurs et consommateurs" et permettre de cibler les zones prioritaires.
Aujourd'hui, 90 % des quelques 6 milliards de dollars mobilisés annuellement pour protéger les espèces en danger sont dépensés dans les pays riches. Or "ce sont rarement dans ces pays que se trouvent les "points chauds"", relève Keiichiro Kanemoto. Ces calculs n'incluent pas le commerce illégal d'animaux, l'urbanisation ou le changement climatique.

AFP

Jeudi 5 Janvier 2017



Lu 568 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Octobre 2018 - 11:12 Hydrolien : la filière est relancée en Normandie

Mercredi 17 Octobre 2018 - 13:06 Marseille-Fos veut faire sa révolution numérique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy