Le contournement de Strasbourg chahuté mais confirmé


La contestation du projet d'autoroute de Vinci et l'avis négatif sur son volet environnemental faisaient peser une menace sur sa réalisation. L'État le confirme, mais demande l'amélioration des mesures compensatoires.


L'objectif est toujours d'une mise en service du contournement autoroutier de Strasbourg à l'automne 2020 © GCO
L'objectif est toujours d'une mise en service du contournement autoroutier de Strasbourg à l'automne 2020 © GCO
Suspendu, mais sauvé : c'est la situation seulement paradoxale en apparence que rencontre le projet de contournement autoroutier de Strasbourg (COS), après (provisoire ?) les rebondissements des dernières semaines. Le projet de 550 millions d'euros pour 24 km d'autoroute dont 22 km payants attendait une prise de position du nouveau gouvernement. Dans un contexte d'occupation grandissante du terrain par les opposants, au sens propre et figuré, elle est venue début octobre, par la voix des ministres de la Transition écologique et des Transports.
Nicolas Hulot et Élisabeth Borne ont annoncé de concert  que "l'État respectera les termes du contrat" de concession conclu début 2016 avec le groupe Vinci, plus précisément avec sa filiale locale dédiée Arcos. Mais "le dossier du concessionnaire doit être sérieusement retravaillé" dans sa composante environnementale, ce qui entraîne la suspension des travaux préparatoires, mais "ne remet nullement en cause la réalisation", ont dit les ministres.

"La suspension des travaux préparatoires ne remet nullement en cause la réalisation"


C'est l'épilogue, somme toute logique, du gros grain de sable tombé dans la mécanique cet été : l'avis négatif sur l'impact environnemental, prononcé par le Conseil national de la protection de la nature (CNPN). Le concessionnaire a donc repris son dossier pour le soumettre à un nouvel avis, attendu dans les prochaines semaines. Dans l'intervalle, et bien que celui-ci ait obtenu précédemment un aval du même CNPN, le déboisement préparatoire est mis en suspens. Il avait été empêché de fait par les opposants au projet, dès son démarrage prévu le 20 septembre.

Désengorger les abords de Strasbourg

Les partisans du contournement, qui se recrutent dans la majorité du monde socio-économique, ont accueilli avec soulagement la position du gouvernement. Jean-Luc Heimburger, président de la CCI Alsace Eurométropole, la juge "claire" et cohérente avec le souci "que nous partageons" d'améliorer les mesures environnementales compensatoires. Mais pour la CCI, l'important réside bien dans la confirmation d'une infrastructure qui aidera à désengorger la circulation aux abords de Strasbourg, devenue pénalisante pour les entreprises.
Le COS doit délester le trafic d'environ 15 % soit 25.000 véhicules par jour, selon les prévisions de l'État, que les opposants jugent surestimées.
Il reste à savoir jusqu'à quel point les contretemps vont retarder le calendrier. L'enquête publique préalable à l'autorisation des travaux de construction est repoussée de plusieurs mois par rapport à son échéance initiale de fin août. Mais à ce stade, Arcos estime la marge de manœuvre suffisante pour maintenir l'objectif d'une mise en service à l'automne 2020.

Mathieu Noyer

Lundi 23 Octobre 2017



Lu 635 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy