Le pavillon français affiche sa stabilité


Avec trois nouveaux navires passés sous pavillon français et trois navires ayant troqué le registre national pour des pavillons étrangers, la flotte tricolore de transport est restée stable au premier semestre de l'année.


© Gazocean
© Gazocean
La flotte française de transport affiche 186 navires, soit 7 millions tpl au premier semestre, selon le  dernier bilan de la mission de la flotte à la Direction générale des infrastructures des transports et de la mer (DGITM). Le nombre de navires sous registre français au 1er juillet est resté identique à celui enregistré au 1er janvier 2020. 
Cette stabilité provient du fait que trois nouveaux navires ont adopté le registre et trois autres ont choisi de l'abandonner pour naviguer sous pavillon étranger. La flotte française de transport comprend 36 pétroliers, 8 gaziers, 28 porte-conteneurs, 15 conventionnels, 46 paquebots transbordeurs (ro-pax), 19 navires à passagers et 12 paquebots.

Au total 86 navires sont inscrits au Registre international français (Rif), 61 sont immatriculés au registre métropolitain national, 39 au registre d'Outre-Mer (dont 22 en Polynésie française). L'âge moyen de cette flotte s'élève à 9,9 ans au 1er juillet 2020.  À titre comparatif, l'âge moyen de la flotte mondiale a atteint 15,1. Quant à celui de la flotte en Europe, il s'est élevé à 15,5 ans. Les navires battant pavillon français sont donc en moyenne de six ans plus jeunes que les autres…
Toujours selon la Mission de la flotte, les navires de plus de vingt ans représentent 23,6 % de la flotte française en nombre et 7 % en tjb.
 
Entrée de "Elisa Larus", "CMA CGM Nabucco" et  "A Nepita"
 
Au cours des six premiers mois de l'année, la flotte pétrolière et gazière s'est enrichie d'une unité : l'arrivée du méthanier neuf "Elisa Larus" chez Gazocean. Un navire construit dans les chantiers du coréen Hyundai Samho de Mokpoll. L'unité, de 95.148 tpl, bat pavillon Rif. Celle-ci compte un total de 36 pétroliers et 8 gaziers.
La flotte dite "de charge", selon la formulation du ministère, affiche, quant à elle, 65 navires au cours de la période, pour un total de 2,7 millions tpl.

Au titre des mouvements d'entrées et de sorties, le porte-conteneurs "CMA CGM Nabucco", qui battait pavillon maltais, est passé en mars sous registre français. Mais un autre navire cellularisé du groupe marseillais, le "CMA CGM Fort Saint Louis", a troqué son pavillon national en avril pour battre depuis des couleurs maltaises.
Dans le secteur du passager, la flotte compte 77 navires cette année. Le bilan dressé par la DGITM mentionne deux entrées et une sortie.

Au titre des entrées, figurent le cargo-mixte "A Nepita" de Corsica Linea. Ayant déjà porté les noms de "Jean Nicoli", puis "Seafrance Molière", notamment, le navire affrété auprès de Stena Roro est immatriculé aujourd'hui sous registre Métropole Dom.
La compagnie Ponant, pour son paquebot "Bellot", a opté pour le registre Wallis et Futuna. Le navire est arrivé sous registre français en mars. Quant au "Baie de Seine", de Brittany Ferries, il ne bat plus pavillon français depuis le mois d'avril. Il est passé sous les drapeaux lithuaniens sous l'identité de "Sirena Seaways".
 
Rif : quelques événements pour les mois à venir
 
Pour les six derniers mois de l'année ou pour 2021, Gazocean attend trois transporteurs de GNL qui battront pavillon Rif. Ces navires, en construction en Corée du Sud, seront baptisés "LNG Adventure", "LNG Enterprise" et "LNG Endurance". Autre élément de prospective retenu, la commande par Total du "Gas Vitality", un avitailleur construit en Chine, qui sera mis en service à Fos. Le navire sera, lui-aussi, immatriculé au Rif.

Dans le secteur "des navires de charge", le "Douce France", de Marfret, n'a pas été comptabilisé dans le document semestriel de la Mission de la flotte. Le porte-conteneurs a été immatriculé en août. L'administration souligne que les neuf porte-conteneurs commandés par CMA CGM en Chine, sont tous destinés à voir battre le pavillon tricolore dans le cadre du registre Rif. Pour les deux premiers, déjà livrés (les "CMA CGM Jacques Saadé" et "CMA CGM Champs Élysées" –"L'Antenne" du 2 novembre), le groupe a d'ailleurs adopté ce schéma.

Toujours pour le semestre en cours, dans le secteur du transport de passagers, le cargo-mixte "Pelagos", affecté au nouveau service de La Méridionale reliant Marseille-Tanger, n'était pas encore pris en compte au 1er juillet. L'ex-"Sirena Seaways", sous pavillon lithuanien, doit être immatriculé sous registre DOM.
Chez Ponant, étant donné que la compagnie a fait l'acquisition de la compagnie Paul Gauguin Cruises en 2019, le paquebot "Paul Gauguin" a été immatriculé sous le registre Wallis et Futuna dès le mois de juillet. Car le septième mois de l'année s'est avéré riche en événements. Autre navire à avoir été enregistré sans toutefois figurer dans les statistiques semestrielles, le "Jacques Cartier".
Chez Brittany Ferries, la mission de la flotte attendait la livraison pour novembre du "Galicia", un des trois" sister-ships" commandés en Chine, avec le "Santona" et le "Salamanca", devant être livrés en 2021 et 2023.

Le document mentionne également une commande réalisée par DFDS. Le navire rejoindra la flotte française l'an prochain.
En 2022, Outre-mer, le paquebot "Aramana" est également prévu pour être comptabilisé par la DGITM. Le nouveau navire sera exploité par la Compagnie polynésienne de transport maritime. À Mayotte, la SGTM a commandé un catamaran rapide en Australie dont la livraison est attendue fin 2021. Il battra pavillon comorien.
Trois autres navires, les "Apetahi Express", "Terevau Pity" et "Le Polynésien", vont entrer en flotte entre 2021 et 2022 pour relier Tahiti aux Îles Sous-le-Vent. Trois projets d'exploitation ont été validés pour remplacer la desserte aérienne inter-îles dans le cadre du schéma directeur des déplacements durables inter-insulaires.

Vincent Calabrèse

Vendredi 27 Novembre 2020



Lu 1534 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal