Le trafic fluvial


La navigation intérieure concerne principalement quatre pays de l’Union européenne (France, Allemagne, Belgique et Pays-Bas), la moitié de ce trafic étant réalisé en Allemagne. Au niveau européen, le transport fluvial représenterait 7 % du fret transporté contre 75 % pour le mode routier et 13 % pour le ferroviaire. Le réseau fluvial européen est estimé à 12.000 km.
Le transport fluvio-maritime consiste à faire naviguer un même navire en mer et sur les voies d’eau intérieures, donc sans rupture de charge. Ainsi ces navires peuvent naviguer depuis les ports de la Méditerranée jusqu’à l’Europe du Nord. En France, cette activité est présente sur les bassins Seine-Oise, Rhône-Saône et Moselle. En Europe, le trafic est particulièrement actif sur le Rhin pour le commerce avec les pays de la mer Baltique.


Barge fluviale chargeant du vrac solide à Anvers © Port of Antwerp
Barge fluviale chargeant du vrac solide à Anvers © Port of Antwerp
La part modale de la voie d’eau en France (3 %) est inférieure au niveau européen (7 %) et, encore plus, à celle des Pays-Bas (43 %), de l’Allemagne (15 %) et de la Belgique (12 %).
Mais la présence d’infrastructures modernes, dans certaines de nos régions, fait remonter ces parts à des proportions non négligeables :
- sur l’axe traversé par la Seine, la part modale fluviale avoisine 10 % ;
- sur les axes mosellan et rhénan, cette part représente entre 15 et 20 % du trafic.

Sur 18.000 km de voies d’eau, la France possède 8.500 km de voies navigables mais seulement 1.700 km au gabarit européen. Un maillage fluvial du territoire français existe donc mais souffre d’une absence d’interconnexions entre les bassins à grand gabarit.
L’hétérogénéité qualitative du réseau se traduit dans les faits par des évolutions très contrastées dans la nature des trafics.

Le trafic fluvial et fluvio-maritime est caractéristique dans le sens où il est peu diversifié. Il reste concentré sur quelques segments. Ainsi, les produits agricoles (notamment les céréales) représentent à eux seuls le quart du marché et les matériaux de construction, un tiers.
Pour exemple, le trafic généré à l’intérieur des bassins Rhin, Rhône-Saône, Moselle et Seine-Oise peut être classé par nature de marchandises selon quatre grandes catégories :
- les matériaux de construction (40 % des t-km) s’appuient sur deux grands marchés ; la Seine et l’approvisionnement de l’Île-de-France, d’une part, l’exportation depuis l’Alsace vers l’Allemagne et les Pays-Bas, d’autre part ;
- les céréales et autres produits agricoles (20 % des t-km) ;
- le charbon et produits pétroliers (30 % des t-km) ;
- les autres produits (plus de 10 % du trafic grand gabarit) : minerais et produits métallurgiques, chimie et engrais, divers (colis lourds, conteneurs, véhicules...).

Toutefois, il commence à se diversifier avec le développement du transport fluvial de conteneurs maritimes. De 1997 à 2010, la croissance moyenne des lignes régulières a été de 12 % par an. Cette activité représente 10 % du trafic fluvial en t-km et environ 460.000 Evp en 2010, contre 100.000 en 1996.

À Rotterdam, premier port mondial, la part modale du transport fluvial dans l’acheminement des conteneurs est de l’ordre de 40 %. Il en est de même à Anvers. On observe aujourd’hui des trafics de conteneurs sur le Rhin qui sont supérieurs à l’ensemble des conteneurs transbordés au port du Havre.
Plus de 1.500 navires relevant de cette technique naviguent sur les voies d’eau du continent européen. Il s’agit principalement des automoteurs et des barges.
 

Rémi Pauvros officiellement nommé à la tête du canal Seine Nord-Europe

Le conseil de surveillance de la société du canal Seine Nord-Europe s'est réuni pour la première fois jeudi 21 avril. Comme prévu, cette réunion a permis l'élection à l'unanimité de Rémi Pauvros, député du Nord, en tant que président du conseil de surveillance, et de Gérald Darmanin, vice-président du conseil régional des Hauts-de-France, en tant que vice-président.
Elle marque l'installation des instances de gouvernance de la société chargée de la réalisation du canal et du développement économique en lien avec la future infrastructure.
Prévu par la loi "Macron" du 6 août 2016 et placé sous tutelle du ministère des Transports, ce nouvel établissement public doit réunir au sein de ses organes de gouvernance tous les partenaires financiers du projet, État et collectivités territoriales.


POUR ALLER PLUS LOIN...

Le transport fluvial de marchandises recule de 8,5 % en 2016 , Publié par L'Antenne, le 16/02/17
 


< Fiche précédente     I     Sommaire général     I     Sommaire de section     I     Fiche suivante  >






     

1. SPÉCIFICITÉS DU TRANSPORT MARITIME | 2. LES MÉTIERS DU TRANSPORT MARITIME | 3. LES NAVIRES DE COMMERCE | 4. LE CONTENEUR | 5. LA LIGNE MARITIME RÉGULIÈRE | 6. LA TARIFICATION DANS LA LIGNE MARITIME RÉGULIÈRE | 7. LE SYSTÈME PORTUAIRE MONDIAL | 8. LES PORTS MARITIMES FRANÇAIS | 9. LA RÉFORME DES PORTS MARITIMES FRANÇAIS | 10. LE TRANSPORT FLUVIAL ET FLUVIO-MARITIME | 11. LES MARCHANDISES DANS LE TRANSPORT MARITIME | 12. LES INCOTERMS | 13. L'EMBALLAGE DANS LE TRANSPORT MARITIME | 14. LES CONTRATS DE TRANSPORT MARITIME | 15. L'ASSURANCE MARITIME | 16. INSTITUTIONS MARITIMES ET CONVENTIONS INTERNATIONALES | 17. SÉCURITÉ MARITIME ET SÛRETÉ PORTUAIRE | 18. ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES FRANÇAISES DU TRANSPORT MARITIME





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy