Les acteurs du transport combiné rail-route se voient essentiels


Dans le contexte de propagation du Covid-19, les opérateurs de transport combiné rail-route estiment être les mieux placés pour assurer l'approvisionnement de manière sûre. Ils ont proposé des mesures aux institutions italiennes et européennes et réclamé des aides.


Transport combiné Vérone © UIRR
Transport combiné Vérone © UIRR
Dans une lettre ouverte, les acteurs du secteur ont dit leur inquiétude et défendu l'utilité de leur activité pour l'approvisionnement. "Aujourd'hui, l'Italie est en première ligne", explique ce texte signé par les opérateurs intermodaux italiens, l'Association européenne des chargeurs (ESC), l'Association européenne du fret ferroviaire (ERFA), les Réseaux des chemins de fer européens (NEE) et l'Union internationale du transport combiné rail-route (UIRR).

Beaucoup de fret avec peu d'hommes

Bien que "les restrictions imposées par le gouvernement" italien "ne limitent pas directement le transport de fret", ces dernières ont "des effets significatifs" sur la logistique et l'économie, écrivent-ils. Pour les professionnels du transport combiné, le fait que l'Italie soit reliée aux marchés d'Europe centrale et du Nord fait craindre "un effondrement de l'économie tout entière".
Dans ce contexte, le transport ferroviaire joue selon eux un rôle stratégique car il déplace une grande quantité de biens sur de longues distances, sur des itinéraires fixes et contrôlables et avec un nombre limité de personnel qui peut facilement être testé d'un point de vue médical.
"Rendez-vous compte qu'un équipage de train (deux personnes maximum) déplace 40 semi-remorques et qu'un terminal de transbordement qui manutentionne 20 convois par jour emploie 60 travailleurs pour déplacer des biens qui autrement nécessiteraient 800 conducteurs de camions", écrivent les parties prenantes.

Réponse coordonnée

Les signataires de la lettre rappellent qu'ils ont mis en place leurs propres mesures de protection contre le Covid-19 avant que les autorités le leur impose et demandent une centralisation qui permettrait d'avoir des procédures communes. Ils plaident ainsi pour une communication claire des autorités à ce sujet.
Ainsi, les acteurs du transport combiné demandent des aides et des mesures spécifiques pour pouvoir continuer à jouer leur rôle "vital pour l'économie et l'approvisionnement". Ils demandent à ce que leurs entreprises en mal d'activité reçoivent des aides pour assumer le coût du travail et à ce qu'elles soient soutenues dans leurs efforts d'investissements. Ils réclament aussi le report de formalités et des paiements, ainsi que des simplifications administratives, notamment pour la réservation de sillons.

"Un équipage de train déplace 40 semi-remorques"


Pour ces professionnels, l'accélération des procédures imposées au mode ferroviaire, notamment douanières, réduirait le risque de propagation du virus.
Les signataires "rappellent que le phénomène du coronavirus est particulièrement grave en Italie mais s'étend dans toute l'Europe". Avant de conclure : "Pour protéger les économies italienne et européenne, il est essentiel d'agir de manière rapide, souple et pragmatique. Chaque menace amène des opportunités et il est donc temps d'œuvrer avec détermination pour un mode durable, sûr et résilient comme le transport intermodal".

Franck André

Mardi 17 Mars 2020



Lu 1489 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal