Les résultats du port de Hambourg pénalisés par le virus


Le port de Hambourg a souffert du coronavirus au cours du premier semestre. Il a perdu plus de 12 % de son trafic global par rapport aux six premiers mois de 2019.


Le port de Hambourg a été victime de la crise sanitaire au premier semestre © Port of Hamburg
Le port de Hambourg a été victime de la crise sanitaire au premier semestre © Port of Hamburg
En Allemagne, le port de Hambourg a achevé le premier semestre sur un volume global de 61,2 millions de tonnes, soit 12 % de moins qu'au cours des six premiers de 2019.
En nombre de conteneurs de 20 pieds, il a atteint, en cumul à fin juin, 4,1 millions d'EVP, soit une perte de trafic de 12,4 % par rapport à la même période de l'an dernier. Les marchandises diverses ont dans leur globalité reculé de 12,2 %, à 42,5 Mt tandis que les vracs ont baissé de 11,7 %, à 18,7 Mt.
Si la direction du port germanique ne s'est pas avouée contrariée par cette tendance, elle se console en se disant que tous les ports d'Europe du Nord ont souffert de la même baisse au cours de la période sous revue en raison de la pandémie.
Selon le port germanique, l'import est le volume qui a souffert de la plus forte chute. Il a baissé de 16,3 %, à 33,7 Mt. En revanche, l'export s'est creusé seulement de 6,1 %, à 27,5 Mt.
À l'import, c'est la baisse du volume de l'acier qui est à l'origine de la tendance, du fait d'une diminution des minerais et du charbon. Des reculs de 24 et 10,5 % ont été enregistrées pour les vracs solides et liquides.
En revanche, les vracs agricoles ont pour leur part grimpé au premier semestre de 30,8 %, à 4,1 Mt. Cette hausse est due pour l'essentiel aux exportations de céréales et d'engrais pendant la période.

Pertes à deux chiffres dans le conteneur

Dans le secteur du conteneur maritime, le port allemand a enregistré notamment des pertes à deux chiffres avec ses principaux partenaires. Il a ainsi enregistré une baisse de 16,4 % avec la Chine, 14,9 % avec la Russie, 13,3 % avec la Suède, 14,4 % avec la Corée du Sud et 10,5 % avec la Pologne. Seuls ses échanges avec le Danemark n'ont diminué que d'un faible niveau puisqu'ils se sont chiffrés à - 2,7 %.
Selon Axel Mattern, le directeur général adjoint du service Marketing du port de Hambourg, "la mauvaise tenue de l'économie chinoise et l'annulation d'un certain nombre de voyages (dits "blank sailings" dans le secteur de la ligne régulière) ont conduit à une baisse du trafic total".

Il faudra attendre longtemps pour retrouver les niveaux d'avant-crise


Avec d'autre partenaires, le port a enregistré des hausses de volumes au premier semestre. Tel est le cas des États-Unis (+ 1,7 %), de Singapour (+ 5,5 %), du Royaume-Uni (+ 39 %) et de la Malaisie (+ 1,7 %).  Axel Mattern se dit convaincu que cette tendance haussière pour ces quatre partenaires est due aux quatre services transatlantiques qui avaient démarré à Hambourg début 2019. Selon lui, ils se sont montrés très favorables au développement des échanges conteneurisés entre Hambourg et les États-Unis.
Pour Ingo Egloff, le directeur général de l'autorité portuaire, "dans l'histoire de la République fédérale allemande, l'effondrement de l'économie n'avait jamais connu un tel niveau jusqu'ici".
Il estime qu'aux guerres commerciales et au coronavirus est venu s'ajouter un ralentissement de la consommation en Allemagne qui a également pénalisé l'activité du port.
Selon lui, "même si l'export reprend, il faudra attendre quelques années avant de retrouver des niveaux d'avant-crise".

Vincent Calabrèse

Vendredi 28 Août 2020



Lu 900 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal