Les transports routiers et la logistique continuent à recruter


Le transport routier et la logistique demeurent des secteurs créateurs d'emplois. L'observatoire Prospectif des métiers et des qualifications du secteur enjoint les entreprises à redoubler d’efforts pour attirer et recruter des personnels.


© Clasquin
© Clasquin
Au plus fort de la pandémie en 2020, le nombre de salariés en France a reculé de 1,7 % selon l’Urssaf et Pôle emploi. Quelques filières ont mieux résisté toutefois, comme le prouve le dernier rapport de l’OPTL présenté à Paris le 6 janvier. L'Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique, qui s'intéresse aux transports routiers, aux activités auxiliaires au transport et à la logistique non frigorifique, relève qu’en 2020 le nombre de salariés y a augmenté de 1,5 %. Mieux, en 2021, les emplois du secteur auraient progressé de 3,4 % pour s’établir à près de 781.000 salariés.

Près de 80 % de ces salariés évolue dans des activités "Marchandises" et la moitié exerce un métier de conducteur dans le transport routier de fret. "La recherche de conducteurs est une priorité pour les entreprises du transport routier de marchandises", affirme Michel Chalot, p président de l’OPTL. Pour lui, "le développement des emplois dans la branche est freiné par un manque de personnel. Comme en 2020, près de la moitié des transporteurs routiers par exemple ont eu des difficultés à recruter l’an passé".

La qualité de vie au travail est un frein

Plusieurs causes sont évoquées pour expliquer cette situation, comme l'impact de la pandémie sur les formations initiales et continues. L'organisme paritaire évalue par exemple à 5.000, le nombre de conducteurs routiers qui n’ont pas pu être formés en raison des confinements et protocoles sanitaires mis en œuvre pour lutter contre le Covid-19.

Les difficultés de recrutement sont dues aussi au manque d’attractivité et à l’image négative du secteur, reconnaît le vice-président de l’OPTL, Bruno Lefebvre. Pour ce dernier, le salaire est "une composante importante de cette attractivité avec la qualité de vie au travail. La recherche d’une meilleure qualité de vie au travail est essentielle pour les nouvelles générations. Les entreprises doivent en tenir compte dans leurs démarches de recrutement".

Celle-ci "s'étend à la prévention des risques professionnels", souligne Michel Chalot.
Selon les derniers chiffres de la CNAM, la branche perdrait "20.000 équivalents temps pleins et 4,5 millions de journées de travail par an" en raison d’accidents et de maladies professionnels.

Vieillissement du secteur

Parmi les autres enseignements du rapport de l'OPTL, les demandeurs d’emplois sembleraient être insuffisamment sensibilisés aux postes proposés par la branche. En 2020, Pôle Emploi recensait 655.200 personnes à la recherche d’un travail se positionnant sur au moins un des métiers du transport routier et de la logistique.

La féminisation est une autre piste évoquée pour recruter sachant que les besoins en personnel risquent de s’accentuer dans la filière. Aujourd'hui, 19 % des salariés de la branche sont des femmes. L'Observatoire évalue à 300.000 le nombre de départs à la retraite lors de la prochaine décennie et alerte les entreprises sur le rapide vieillissement des travailleurs du secteur, par la base de sa pyramide des âges.

Érick Demangeon

Lundi 10 Janvier 2022



Lu 1207 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Janvier 2022 - 15:33 Échec des NAO sur les salaires des conducteurs


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal