Pollution : les habitants du Mont-Blanc dénoncent des camions "tricheurs"



© ATMB
© ATMB
Des élus et des associations de la vallée du Mont-Blanc ont dénoncé mardi 26 septembre la fraude pratiquée par des camions sur leur système anti-pollution et réclamé le contrôle de tous les poids lourds qui veulent emprunter le tunnel vers l'Italie. Chaque année, environ 550.000 camions traversent les Alpes par le tunnel du Mont-Blanc, empruntant la vallée de l'Arve, où les habitants se mobilisent contre une pollution chronique de l'air. Trois ministres, parmi lesquels Nicolas Hulot (Transition écologique), sont attendus vendredi 29 septembre sur place pour des annonces sur ce dossier. Afin de respecter les normes d'émissions polluantes, les poids lourds récents dits Euro 5 et 6 sont équipés d'un réservoir d'AdBlue, un liquide qui "aspire" le dioxyde d'azote (NOX), coûtant environ 0,55 euros au litre, soit quelques milliers d'euros par an. Quand ce réservoir est vide, le moteur ne peut plus démarrer. "Afin de baisser leurs coûts, certains poids lourds sont équipés d'un boîtier, disponible à la vente sur internet pour moins de 100 euros", qui désactive le système d'arrêt du moteur, dénoncent les maires de Chamonix, des Houches, de Servoz et de Vallorcine, deux associations (Inspire et ARSMB) et Xavier Roseren (LREM), député de cette circonscription de Haute-Savoie. En Allemagne, où des contrôles sur ce point particulier existent, "20 % des poids lourds en seraient équipés", affirment les signataires de ce texte. "Les émissions supplémentaires liées à cette tricherie à l'AdBlue seraient deux fois supérieures à celles du dieselgate aux États-unis", ajoutent-ils, qualifiant ces fraudes de "AdBlueGate". Selon Alain Nahmias, président de l'Association pour le respect du site du Mont-Blanc (ARSMB), "les camions sans AdBlue sont comme des Euro 1 ou 2, et les NOX causent de l'asthme aux enfants et se transforment en ozone l'été".
Rappelant que les concentrations en dioxyde d'azote dans la vallée de Chamonix dépassent tous les ans les valeurs limites, ils "demandent solennellement à ce que tous les poids lourds soient contrôlés au tunnel du Mont-Blanc". "Il fait être draconien là-dessus et prévoir des sanctions dissuasives comme l'immobilisation immédiate des camions", a déclaré le député Xavier Roseren.

AFP

Mercredi 27 Septembre 2017



Lu 332 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 12:40 Daimler livre ses premiers camions tout électriques €

Jeudi 14 Décembre 2017 - 13:13 Le pont Hong Kong-Macao, un chantier en eau trouble €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse