Port Réunion : l'optimisme de retour mais la prudence de mise pour 2022


Éric Legrigeois, le président du Grand Port maritime de La Réunion, continue de miser sur la saturation des ports d'Afrique australe et de l'Est. De nombreuses autres filières ont retrouvé le niveau d'avant-crise en 2021, mais le secteur passager ne doit redémarrer qu'en fin d'année.


© Lionel Ghighi
© Lionel Ghighi
Dans le conteneur, si Éric Legrigeois, le président du directoire de Port Réunion, reconnaît qu'il existe encore des potentiels de croissance, il met en garde contre "tout optimisme exagéré". Il ne table pas sur "une progression immédiate" car il préfère attendre que les deux nouvelles grues, attendues de Chine sur les quais réunionnais en juin prochain, viennent prêter main forte aux quatre outillages existants.

Pour le dirigeant portuaire, ces grues vont "rendre le temps d'attente soutenable". Concernant le trade Asie-Afrique, la forte hausse du trafic de transbordement enregistrée en 2021 l'amène à dire que la saturation portuaire d'Afrique du Sud et de l'Est ne peut que renforcer le rôle de hub de Port Réunion.

Éric Legrigeois explique que le temps d'attente en rade ayant fortement augmenté depuis la démolition des deux anciens portiques, une innovation a été mise en place entre la capitainerie et les compagnies. Un principe selon lequel le transporteur maritime reçoit un numéro d'ordre dans la file d'attente pour le navire. Celui-ci peut intercaler une escale à Maurice ou Madagascar tout en conservant son tour.

Depuis l'instauration de ce système, souligne-t-il, le temps d'attente ne dépasse pas 48 heures. L'optimisme du directeur général est cependant terni lorsqu'il songe aux coûts dont il estime qu'ils sont "supérieurs à la moyenne" de la zone.

Les vracs liquides dopés par la reprise du trafic aérien

En matière de vracs liquides, le dirigeant portuaire mentionne une progression de 17 % en 2021 qu'il attribue notamment à la hausse de l'import du fuel lourd. Un flux venu compenser l'arrêt technique de l'usine de Bois-Rouge, une des deux sucreries de l'île. La reprise de l'activité aérienne a en outre suscité la hausse de l'import de kérosène.

Le bond de 200 % en un an du conventionnel fait dire au directeur général du Grand Port maritime qu'il s'agit d'une croissance "en trompe-l'œil car l'activité avait fortement été impactée", selon lui, par la pandémie en 2020. Il juge que le port retrouve surtout des niveaux comparables à ceux de 2017 grâce au redémarrage de l'activité liée notamment au BTP ainsi qu'à l'arrivage d'une grue mobile pour le Grand Port maritime et du matériel portuaire pour les acconiers locaux.

La guerre en Ukraine, un impact redouté notamment sur les vracs

Dans le secteur du ro-ro, Éric Legrigeois souligne une hausse de plus de 40 % due à une part importante des véhicules de tourisme et à des petits utilitaires. Concernant les importations en provenance d'Europe, il les évalue à 75 %, à 31.200 unités, dont la majorité arrivant par Le Havre, les autres étant embarquées à Bremerhaven et Anvers. Quant aux importations d'Asie (Japon et Singapour), elles s'élèvent à 6.800 (16 %), devant celles en provenance du Maghreb (2.000, 5 %) et de l'océan Indien (1.700, 4 %).
Dans le passager, filière victime de la pandémie pour Port Réunion également, le directeur de l'établissement attend le regain de l'activité dès le mois de novembre, avec le retour programmé des escales de paquebots. Selon lui, les relèves d'équipage est le seul secteur du passager où "Port Réunion ait gardé une pérennité" pendant la crise.
 

Le redémarrage de la croisière attendu pour novembre


En matière d'investissements, sur les 21 millions d'euros dépensés en 2021 par le Grand Port maritime, Éric Legrigeois énumère 5 millions d'euros de travaux sur le Poste 1, une enveloppe de 4,8 millions pour l'acquisition d'une grue mobile polyvalente et 4,5 M EUR de travaux réalisés sur le terminal roulier. Une opération permettant de dégager 2 hectares pour le stockage supplémentaire de conteneurs vides. Il cite en outre un budget de 2,8 M EUR en matière de gros entretien dans les installations et 2 M EUR liés à la protection de l'environnement.

Au cours de la période, le GPM a procédé en outre à l'acquisition d'un élévateur de 60 tonnes dans la réparation navale et d'un bras de décharge pour les hydrocarbures. Évoquant les deux cyclones qui ont affecté l'océan Indien en 2021, il indique qu'ils n'ont pas détruit d'installations ou d'outillages mais que la houle qu'ils ont générée autour de l'île a perturbé les escales.

Pour 2022, le président du directoire du port reste très prudent. Alors que la guerre en Ukraine ne semble pas l'inquiéter outre mesure pour ce qui concerne le conteneur, il redoute que le problème de la saturation portuaire ne s'améliore pas avec le blocage des ports ukrainiens et russes.
Le conflit devrait, à ses yeux, avoir un impact sur les céréales qui approvisionnent La Réunion, de même que sur le prix de certains matériaux.

Vincent Calabrèse

Vendredi 20 Mai 2022



Lu 1310 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal